ELO MAT VIDEONo Virschléi vu François Bausch: Taxi-Chauffere si besuergt

Sollten zukünfteg nach vill méi Taxien an der Stad schaffe kënnen, fäerten absënns Chaufferen a Patrone vu klengen Taxi-Entreprisen ëm hir Existenz.

D'Taxi-Chauffere si besuergt (16.03.2018)
Sollten zukünfteg nach vill méi Taxien an der Stad schaffe kënnen, fäerten absënns Chaufferen a Patrone vu klengen Taxi-Entreprisen ëm hir Existenz.

D‘Virschléi vum Minister François Bausch suergen am Taxi-Secteur fir vill Opreegung an Onverständnis. Sollt et an Zukunft net méi sechs Zonen, mä just nach eng Zon ginn, esou datt jiddereen op den zentrale Plazen an der Stad säi Geschäft ka maachen, da wäerten eng Réi Entreprisen net iwwerliewen.

Dës Suerg hunn zemools kléng Bedreiwer, déi just e puer Chauffere beschäftegen oder ganz eleng op sech gestalt sinn.

Am Taxi-Secteur gëtt et nämlech eng rau Konkurrenz ëm Clienten an déi beschten Emplacementer. Kleng Ubidder struewelen. An dat, well sech elo schonns vill Taxien an der Stad tummelen, déi eigentlech laut hirer Lizenz an anere Géigende misste schaffen. Hei géif kee richteg duerchgräifen, erzielt en Taxichauffer.

Chauffere fille sech am Stach gelooss

D’Police an d'Douane géifen zwar Kontrolle maachen, mä d’Anhale vun den Zone géif net genuch gekuckt ginn. Wann also gréisser Bedreiwer aus enger regionaler Géigend de ganzen Dag an der Stad ënnerwee sinn, obschonn dat u sech net dierf sinn, géif dat kaum bestrooft ginn. De Ministère wéisst Bescheed, awer et géif kaum eppes passéieren, esou d’Kritik vu Chaufferen.

Den Ierger ass grouss. Ëmsou méi, wann de Ministère zukünfteg de System weider liberaliséiere kéint. „Ech schaffen schonns méi wéi 12 Stonnen den Dag a komme kaum iwwert d’Ronnen“, erzielt e Patron vun enger klenger Taxi-Entreprise. Wann alleguerte 600 Taxien an der Stad an zemools um Findel schaffe kënnen, da misst hien d’Aarbecht astellen a sech en aneren Job sichen.

„Mir wënschen eis méi Respekt an Unerkennung“, verlaangen d'Chaufferen. Si waarden op e staarkt Signal vum Minister François Bausch.

RTL-News: Et muss nogebessert ginn: Duerchwuessene Bilan no zwee Joer Taxi-Reform

Hei dat offiziell Schreiwes:

Premier bilan de la réforme des taxis et présentation des pistes d’ajustement (15.03.2018)

Communiqué par: ministère du Développement durable et des Infrastructures

 

François Bausch, ministre du Développement durable et des Infrastructures, a dressé un premier bilan de la réforme des taxis après 18 mois depuis l’entrée en vigueur de la loi du 5 juillet 2016, et a présenté des pistes d’ajustement.

A)  Bilan de la réforme des services des taxis 

François Bausch s’est d’abord félicité qu’une grande partie des mesures introduites par cette loi ont trouvé leur succès, notamment l’assainissement du secteur par la sortie des taxis sans licences, la transition d’un régime communal vers un point de contact unique ainsi que l’introduction des taxis zéro émissions et l’application de normes environnementales pour les taxis ordinaires.

Le service des taxis avec son centre de réclamation a recensé 2.651 prises de contact dont 273 plaintes clients pour raison de tarif excessif respectivement de comportement inadéquat du conducteur. 

Il doit cependant être constaté, qu’il subsiste, surtout dans la zone centre des problèmes au niveau de la disponibilité des taxis aux heures de pointes ou en soirée. En outre, il a été constaté que les prix malgré une diversification des tarifications appliquées n’ont pas vu naître une tendance vers la baisse et ce malgré une croissance du PIB de 18,9% entre 2013 et 2017 selon les chiffres du STATEC.

B)  Pistes d’ajustement

François Bausch précise que les propositions d’ajustement devront se faire dans l’intérêt du client et dans l’optique d’une simplification administrative au profit du secteur.  

Dans cet ordre d’idées, plusieurs pistes sont envisagées et seront discutées avec le secteur dans les semaines à venir:

  • Option de création d’une zone nationale
  • Piste d’augmentation de l’offre de taxis propres
  • Adapter le secteur à l’ère digitale avec le ticket reçu digital et le taxisharing
  • Renforcement des droits des usagers
  • Renforcement des pouvoirs de contrôle et de sanction
  • Une campagne de sensibilisation du client au niveau de ses droits

François Bausch conclut: «La réforme des taxis en 2016 a été une première étape nécessaire pour réformer le secteur des taxis. J’ai toujours estimé que si la réforme n’est pas concluante sur l’un ou l’autre point il faut l’ajuster. Les enseignements tirés lors de ces derniers dix-huit mois après l’entrée en vigueur de la loi du 5 juillet 2016 me permettent de tirer un bilan objectif et neutre et d’avancer des pistes concrètes pour faire évoluer l’offre de taxi dans le sens de plus d’attractivité et de qualité tel que souhaité par nos citoyens et milieux professionnels.»



Är Commentairen - Netikett


D'Commentairë gi gelueden, ee Moment w.e.g.!
Sollte se net geluede ginn, hutt der wahrscheinlech een AdBlocker lafen, dee se blockéiert. Dir misst en da sou astellen, dass en eisen Site net méi komplett blockéiert.