Xavier BettelSolidaritéitsprinzip tëscht EU-Memberlänner ass onëmgänglech

De Premier Xavier Bettel war en Donneschdeg op Visite an Éisträich, fir eng Aarbechtsvisite beim Kanzler Sebastian Kurz.

Éisträich huet den Ament jo d’EU-Presidence, an esou goungen d’Diskussiounen och ëm déi aktuell europäesch Aktualitéit, notamment d’Migratioun an och de Brexit.

Virun an der Flüchtlingspolitik huet Wien jo nawell eng méi sec Positioun. De Xavier Bettel huet dofir drun erënnert, dass an der EU de Solidaritéitsprinzip tëscht de Memberlänner onëmgänglech wier.

Pressecommuniqué
Xavier Bettel a rencontré le chancelier fédéral de la république d'Autriche, Sebastian Kurz, à Vienne (13.09.2018)
Communiqué par: ministère d'État

Le jeudi 13 septembre 2018, le Premier ministre, ministre d'État, Xavier Bettel, s'est rendu à Vienne pour une visite de travail. Il y a eu une entrevue avec le chancelier fédéral de la république d'Autriche, Sebastian Kurz.

Les discussions ont porté sur l'actualité politique internationale et européenne alors que l'Autriche assure actuellement la présidence du Conseil de l'Union européenne.

Au cours de cette discussion, Xavier Bettel et Sebastien Kurz ont abordé notamment le sujet de la migration et du Brexit.

Sur le sujet de la migration, le Premier ministre a rappelé le principe de base de la solidarité entre les États membres de l'Union européenne. Xavier Bettel a également souligné l'importance d'effectuer un suivi des conclusions du Conseil européen du mois de juin dernier. Il a ajouté : «à moyen et long terme, il importe de mettre en oeuvre un renforcement considérable de l'Union européenne avec le continent africain tant en terme de coopération économique que de coopération au développement».

Au niveau du Brexit, Xavier Bettel a exprimé son souhait de la conclusion d'un accord. Cet accord devrait tenir compte «tant de la souveraineté de l'Union européenne que de l'intégrité du marché intérieur».

Les excellentes relations bilatérales entre le Luxembourg et l'Autriche ont finalement été mises en avant. Sur ce point, le Premier ministre a insisté sur les «liens amicaux et étroits unissant les deux pays, notamment au vu du grand nombre de ressortissants des deux pays résidant dans l'autre pays respectivement».