17%-TVA op Tamponen a BindenFir de Planning Familial geet et haaptsächlech ëm de Prinzip

An engem oppene Bréif un d'Parteien huet de Planning Familial hiert Onversteesdemech widderholl, datt op Tamponen a Binden eng TVA vu 17% ass.

De Planning Familial fuerdert en Ëmdenken an der Diskussioun (29.08.2018)
An engem Communiqué gëtt den Taux super-réduit vun 3% gefuerdert, well et sech hei ëm e Produit de première nécessité géing handelen.

An engem Communiqué gëtt den Taux super-réduit vun 3% gefuerdert, well et sech hei ëm e Produit de première nécessité géing handelen.

Déierefudder, Bicher an Zeitungen hätten och den TVA-Saz vun 3%, gëtt de Planning ze bedenken.

An engem oppene Bréif un d'Parteien huet de Planning Familial hier Onzefriddenheet widderholl, datt op Tamponen a Binden eng TVA vu 17% ass. Fir "Biens de première nécessité" ewéi Iessen, Medikamenter an och Kondomer ass awer eng TVA vun 3 % virgesinn.

© LOIC VENANCE / AFP

Scho virun zwee Joer gouf eng Petitioun zu dësem Sujet lancéiert. An d'Deputéiert vun der Partei déi gréng d'Viviane Loschetter an d'Josée Lorsché haten eng parlamentaresch Ufro un de Finanzminister gestallt. Erofgesat gouf d'TVA op d'Hygiènesproduiten awer net.

Esou kuerz virun de Wale géing de Sujet méi Gehéier fannen ewéi virun zwee Joer, esou d'Fatima Rougi vum Planning Familial. Fir si geet et am Sujet haaptsächlech ëm de Prinzip.

D'Fatima Rougi vum Planning Familial



Oppene Bréif vum Planning Familial:

 

#NoTaxTampon - Lettre ouverte aux partis politiques luxembourgeois

Le Planning Familial voit ENCORE et toujours rouge. En effet, malgré notre mobilisation depuis 2016 (pétition électronique sur le site de la Chambre, prise de position répétée dans la presse, campagne vidéo à succès #NoTaxTampon  sur Facebook…), les protections hygiéniques féminines ne sont toujours pas considérées comme des produits de première nécessité au Luxembourg. Les tampons, serviettes et autres coupes menstruelles sont donc toujours taxés à 17%, le plus haut taux existant. Pourtant, il existe un taux super-réduit de TVA de 3% qui s’applique aux produits de première nécessité tels que l’eau, les denrées alimentaires, les médicaments ou encore les préservatifs. Les sodas, les produits alimentaires pour animaux, les livres ou encore les journaux bénéficient de ce taux de 3%.

Mais, il n’est pas dans l’ADN du Planning d’abandonner ! A l’image récente de la France et de la Belgique (et de bien d’autres pays), nous voulons réussir à ce que les produits d’hygiène féminins soient taxés comme des produits de première nécessité. Dites à une femme en âge reproductif  que les tampons qu’elle utilise une fois par mois sont que des produits dont elle pourrait se passer, vous verrez bien ce qu’elle vous répondra. Avoir ses règles n’est pas une option, ce n’est pas un luxe, ce n’est pas une honte non plus.

Le collectif « Voix de Jeunes Femmes » - que nous remercions pour avoir à son tour médiatisé ce sujet qui concerne 50% de la population - a récemment interpellé les principaux partis politiques luxembourgeois. Et c’est avec une grande satisfaction que le Planning Familial a découvert que deux partis (LSAP et déi gréng) ont inscrit une baisse de la taxe tampon dans leur programme électoral. Bravo et merci à eux. Mais quid des autres ? Que répondez-vous au Planning Familial et surtout que répondez-vous aux femmes, à vos électrices ? Comptez-vous remédier à cette injustice flagrante ?

Le Planning Familial se tient à votre disposition pour débattre de ce sujet et espère qu’à l’issue des élections législatives d’octobre 2018 il ne fera ENFIN plus partie de sa liste de revendications.



Är Commentairen - Netikett


D'Commentairë gi gelueden, ee Moment w.e.g.!
Sollte se net geluede ginn, hutt der wahrscheinlech een AdBlocker lafen, dee se blockéiert. Dir misst en da sou astellen, dass en eisen Site net méi komplett blockéiert.