Artuso-Rapport unanime ugehollD'Chamber entschëllegt sech bei jiddescher Communautéit

D'Leed dem déi jüdesch Communautéit ausgesat wor, gouf offiziell unerkannt. Den Alex Bodry huet sech am Numm vun der Chamber offiziell entschëllegt.

D'Chamber entschëllegt sech bei jiddescher Communautéit (09.06.2015)
Chamber a Regierung entschëllege sech bei de Judden fir dat Leed, dat hinnen am Krich duerch d'Kollaboratioun vun den Autoritéiten geschitt ass.
Nodeems sech d'lescht Woch d'Institutiounekommissioun vun der Chamber fir eng Entschëllegung bei der jiddescher Communautéit zu Lëtzebuerg während dem Zweete Weltkrich ausgeschwat hat, koum et dann um Dënschdeg zu dësem dach historesche Moment.

Tribünen an der Chamber ware voll besat. Et war een aussergewéinlech emouvante Moment den Dënschdeg de Mëtteg um Krautmaart, wéi sech den Alex Bodry am Numm vun alleguerten den Deputéierten, also der ganzer Chamber, bei der jiddescher Communautéit entschëllegt huet.

Extrait Alex Bodry


De Chamberpresident Mars di Bartolomeo


Nom Alex Bodry huet sech dann och de Premier Xavier Bettel bei der jiddescher Communautéit entschëllegt.

Ausléiser fir dëse Moment an der Chamber waren ënnert anerem de sougenannten Artuso-Rapport, deen de 9. Abrëll dëst Joer ofgi gouf an den Dënschdeg de Mëtteg ugeholl ginn ass. Mä och de Rapport vun der Spezialkommissioun fir d'Etude mam Numm "La spoliation des biens juifs" vum Juni 2009 an och nach de Rapport "Fondation de la Mémoire de la Shoah", deen den 31 Mäerz zejoert presentéiert gouf.

D'Leed, dem déi jüdesch Communautéit ausgesat wor, gouf domadder offiziell unerkannt. 

De Consistoire israélite huet sech zefridde gewisen iwwert dëse Schrëtt. Dës Entschëllegung wier fir déi Iwwerliewend vun der Shoa, fir hir Nokommen a fir déi ganz jüdesch Communautéit vu grousser Bedeitung. Positiv Reaktioun och vun der ASBL Memoshoa. Et wier remarquabel an erfreelech, dass et zu dësem grousse symbolesche Geste komm ass. Et wier eng wierdeg Etapp an enger däreger Fro, déi vill ze laang verschleeft gi wier.

De Claude Marx



Ofgestëmmt gëtt och iwwert eng Resolutioun, déi festhält, dass alles muss gemaach ginn, fir d'Erënnerung un déi schrecklech Zäit oprecht ze erhale souwéi Antisemitismus och an Zukunft zu Lëtzebuerg ze verhënneren. Des Resolutioun gëtt parteiiwwergräifend mat gedroen, sou dass se dann och um Dënschdeg eestëmmeg dierft ugeholl ginn.

Entschëllegung Chamber/Reportage Lynn Gaspar





Jiddesch Comunautéit zefridden (09.06.2015)
D'Resolutioun an d'Entschëllegung vun der Chamber géigeniwwer de Judden goufe vun de Betraffenen méi wéi appréciéiert.

Hei de Schreiwes vun der Chamber a vun der Regierung:

Excuses et reconnaissance de responsabilité dans la persécution des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale

 

La Chambre des Députés reconnaît et déplore profondément les souffrances infligées à la communauté juive durant l’occupation nazie du Luxembourg et exprime ses excuses, alors que du fait des actes fautifs commis, la responsabilité de l’autorité publique luxembourgeoise se trouve engagée. Telles sont en effet les principales conclusions que la Chambre des Députés tire du rapport de M. Vincent Artuso « La "question juive" au Luxembourg (1933-1941) - L'Etat luxembourgeois face aux persécutions antisémites nazies », dans une résolution adoptée à l’unanimité au cours de la séance plénière de ce mardi 9 juin 2015, au cours de laquelle le Premier Ministre a également présenté ses excuses pour les mêmes faits au nom du Gouvernement.

La résolution, qui a été élaborée au cours de huit réunions de la Conférence des Présidents et de la Commission des Institutions, met également en avant l’engagement solennel du Parlement de faire tout son possible afin que de telles atrocités ne puissent se reproduire, de continuer à défendre avec vigueur les droits de l’Homme et de lutter contre toute forme d’antisémitisme, de racisme et de xénophobie, tout en rappelant l’importance de poursuivre les recherches historiques à ce sujet.

Saluant les actes de courage de certains habitants du Luxembourg qui ont sauvé des Juifs du sort tragique qui les menaçait, la Chambre des Députés intègre ainsi la communauté juive, qui n’a jusqu’ici obtenu aucune reconnaissance officielle de la part de l’Etat, dans la communauté des victimes du régime national-socialiste, à savoir les résistants, les enrôlés de force, les déportés, les personnes traquées pour leurs convictions politiques ou religieuses ou les volontaires des Brigades Internationales de la Guerre d’Espagne.

 

Déclaration du Gouvernement

 

70 ans après la fin de la Deuxième Guerre mondiale, le Gouvernement entend rendre justice aux membres de la communauté juive, résidant au Luxembourg au début de la guerre ou y réfugiés en provenance d’autres pays pour échapper au déferlement de l’horreur nazie et qui sont devenus par la suite les victimes des mesures décrétées par l’occupant.

Dans ce contexte, le Gouvernement présente ses excuses à la communauté juive pour les souffrances qui lui furent infligées et pour les injustices commises à son endroit et reconnaît la responsabilité de certains représentants de l’autorité publique dans l’incommensurable qui a été commis.

Même si, par la force des choses, nous jetons aujourd’hui un regard autre et nécessairement plus distancié sur les événements de l’époque, ils nous invitent à tirer les leçons de l’histoire et à rester vigilants face à l’antisémitisme, au négationnisme et en général à toutes les discriminations. Tout n’a pas été dit. C’est pourquoi le Gouvernement prend l’engagement solennel d’œuvrer pour une société qui n’oubliera jamais et qui sera porteuse des valeurs de tolérance et de respect d’autrui.

 

Luxembourg, le 9 juin 2015

 

 

Les membres du Gouvernement

 

Xavier BETTEL, Étienne SCHNEIDER, Jean ASSELBORN, Félix BRAZ, Nicolas SCHMIT,

Romain SCHNEIDER, François BAUSCH, Fernand ETGEN, Maggy NAGEL, Pierre GRAMEGNA,

Lydia MUTSCH, Dan KERSCH, Claude MEISCH, Corinne CAHEN, Carole DIESCHBOURG, Camille

GIRA, Francine CLOSENER, Marc HANSEN