Zu Esch252 Schlaangen, Skorpiounen an Dausendbeen saiséiert

Vun de Reptilien, déi bei engem Commerçant wéinst Infraktioune géint d'Déiereschutzgesetz matgeholl goufen, waren der 123 gëfteg.

Eng vun den zu Esch saiséierte Schlaangen, déi elo am Park Le'h zu Diddeleng ass.© Olidom Multimedia
D'Saisie war ewell den 13. Dezember, de Stater Parquet huet awer eréischt um Méindeg de Moien driwwer kommunikéiert.

En Untersuchungsriichter hat d'Police bei en Händler op Esch geschéckt, deen d'Déiere bei sech doheem hat. Dobäi goufe verschidden Infraktioune géint d'Déiereschutzgesetz festgestallt, wouropshin 252 Reptilie saiséiert goufen: Schlaangen, Skorpiounen an Dausendbeen. 123 vun dësen Déiere ware gëfteg.

D'Saisie gouf vum Service fir "Enquêtes speciales" vun der Police judiciaire zesumme mat der Administration des services vétérinaires, der Fleegestatioun fir wëll Déieren an dem Beetebuerger Mäerchepark duerchgefouert.



Déi gëfteg Déiere koumen op München an eng speziell Opfaangstatioun. All déi aner Déiere koumen an de Park Le'h op Diddeleng.

Den Händler gouf protokolléiert, d'Enquête leeft awer nach.

© Olidom Multimedia


Offiziell Matdeelung
Communiqué de presse du parquet de Luxembourg en relation avec la saisie de 252 reptiles à Esch/Alzette
(24.12.2018)

Agissant sur base d'un mandat d'un juge d'instruction émis dans le cadre de la loi du 27 juin 2018 sur la protection des animaux, la police grand-ducale (SPJ – enquêtes spécialisées) a, en date du 13 décembre 2018, procédé, chez un commerçant d'animaux à Esch/Alzette, à une visite domiciliaire dans des locaux qui servent à l'habitation, visite domiciliaire lors de laquelle diverses infractions ont été constatées. Sur ordre et en présence d'un substitut du parquet de Luxembourg, et avec l'assistance de l'Administration des services vétérinaires, de la Fleegestatioun fir wëll Déieren et du Parc merveilleux de Bettembourg, il a été procédé à la saisie de 252 serpents, scorpions et mille-pattes, dont 123 animaux venimeux. Les animaux venimeux ont été transférés vers une unité spéciale (Auffangstation) à Munich. Tous les autres animaux ont pu être hébergés dans le centre de soins pour la faune sauvage Parc Le'h à Dudelange.

Le commerçant en question a été verbalisé et l'enquête se poursuit.

Dans ce contexte le parquet de Luxembourg tient à rappeler que chaque propriétaire et chaque commerçant d'animaux est tenu de vérifier s'il tombe dans le champ d'application notamment de :

- la loi du 27 juin 2018 sur la protection des animaux,
- la loi du 18 juillet 2018 concernant la protection de la nature et des ressources naturelles,
- la loi modifiée du 10 juin 1999 relative aux établissements classés,
et s'il dispose des autorisations requises.

© Olidom Multimedia