Erneierbar Energien zu LëtzebuergSolar-Energie soll an Zukunft weider ënnerstëtzt ginn

Dëst Joer maachen d'erneierbar Energien, déi hei am Land produzéiert ginn, d'Halschent vum Stroum aus, dee vun de Stéit gebraucht gëtt.

© MECO

D'Haaptproduzente sinn d'Biogas-Installatiounen, d'Solarplacken an d'Wandparken. Iwwer ee Véierel vun der grénger Energie gëtt duerch déi 6.500 Fotovoltaik-Installatiounen am Grand-Duché produzéiert. Och an Zukunft soll d'Sonnen-Energie duerfir nach méi ënnerstëtzt ginn. D'Regierung gesäit duerfir d'Bierger och net méi alleng just als ofhängeg Konsumenten, mä als Acteure vum Klimawiessel. Tëscht 2014 an dësem Joer huet de Staat dës Installatioune mat 10 Milliounen Euro subventionéiert.

Iwwer de Ministère du Développement durable et des Infrastructures kommen elo nei Subventiounen dobäi: Fir Anlage bis zu 30 kWh kënnen dës Bäihëllefen bis zu 20% vun den Investitiounskäschten decken, mat engem maximum vu bis zu 500€ par kWc (maximum : 30 kWc).

Informatiounen iwwert Aspeistariffer op www.myenergy.lu

All Informatiounen iwwert déi nei Subventioune ginn et op  www.cleversolar.lu


Francine Closener et Camille Gira présentent les mesures en faveur de l'énergie photovoltaïque (13.09.2017)

Communiqué par: ministère de l’Économie / ministère du Développement durable et des Infrastructures / Département de l'environnement

 

En date du 13 septembre 2017, lors d’une conférence de presse commune, la secrétaire d’État à l’Économie, Francine Closener, et le secrétaire d’État au Développement durable et aux Infrastructures, Camille Gira, ont lancé la nouvelle campagne de promotion de l’énergie photovoltaïque en présence de Michel Reckinger, président de la Fédération des artisans, et de Gilbert Théato de myenergy.

La secrétaire d’État à l’Économie, Francine Closener, a présenté le bilan des efforts déjà réalisés par le Luxembourg pour se rapprocher des objectifs nationaux fixés pour 2020, à savoir 11% d’énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie. Le plan d’action national en matière des énergies renouvelables prévoit que 4% de ce total seraient à produire sur le territoire national et 5% devraient provenir du secteur des transports. Enfin, il est prévu de réaliser les 2% restants dans d’autres pays de l’Union européenne par le recours à des mécanismes de coopération. Actuellement, environ 7% de la consommation totale d’électricité au Luxembourg est couverte par des énergies renouvelables.

En 2017, les énergies renouvelables produites au Luxembourg couvriront pour la première fois plus de la moitié de la consommation électrique des ménages. L’énergie éolienne, l’énergie photovoltaïque et les centrales de biogaz en sont les principaux contributeurs. Produite par 6.500 installations, l’énergie photovoltaïque contribue à hauteur d’environ 22% à la production d’électricité à partir de sources d’énergie renouvelables au Luxembourg.

La secrétaire d’État à l’Économie, Francine Closener, a précisé: «Le potentiel pour des installations photovoltaïques au Luxembourg est considérable et étant donné la baisse du coût des installations, la rentabilité de l’énergie photovoltaïque s’est largement accrue au cours des 10 dernières années. Cela nous incite à miser sur une promotion accrue de l’énergie solaire. Une installation photovoltaïque permet aux ménages ou aux membres d’une coopérative de bénéficier de revenus supplémentaires tout en contribuant à améliorer le taux des énergies renouvelables dans la consommation nationale et en agissant ainsi en faveur de la protection de l’environnement. Nous accompagnons ainsi la transition énergétique vers les énergies renouvelables, conformément aux objectifs de la stratégie «Rifkin» de troisième révolution industrielle».

Le secrétaire d’État à l’Environnement, Camille Gira, a indiqué: «Le photovoltaïque: c’est une mesure de protection du climat viable et un investissement intelligent. Il permet d’obtenir un revenu garanti et intéressant pendant une longue durée. Cet investissement a aussi une dimension citoyenne: en misant sur les installations photovoltaïques individuelles ou collectives, les citoyens contribuent activement à la protection du climat et à la production d’énergies renouvelables. Ils ne sont donc plus que des consommateurs dépendants, mais deviennent des acteurs du changement. Les chiffres nous montrent que cette transition énergétique est bien réelle au Luxembourg: entre 2014 et 2017, 1.713 installations photovoltaïques ont été installées avec une puissance totale d’environ 25.000 kW, ce qui correspond à la consommation annuelle de 25.000 personnes. L’État a contribué à ce changement en versant des subsides d’une hauteur d’environ 10 millions euros pendant cette période».

Les mesures de promotion

Les mesures de promotion de l’énergie photovoltaïque sont multiples. Myenergy, la structure nationale pour la promotion d’une transition énergétique durable, est le premier interlocuteur pour orienter et conseiller les ménages et les entreprises dans leurs initiatives et projets dans le domaine des énergies renouvelables et plus précisément des installations photovoltaïques.


Deux nouveautés sont à soulever:

  • l’éligibilité pour les aides à l’investissement a été élargie à tous les producteurs d’énergie à l’exception de l’État,
  • un tarif d’injection a été introduit pour les installations au-dessus de 30 kW. 


En général, il faut distinguer deux cas de figures:

1) Les installations de 0-30 kW

Éligibilité: particuliers, entreprises, sociétés civiles et coopératives, communes.

Aides disponibles:

- Prime à l’investissement de 20% du coût d’investissement

- Tarif d’injection:

Première alimentation en 2017: 0,169€/kWh (pendant 15 ans)
Première alimentation en 2018: 0,145€/kWh (pendant 15 ans)
Première alimentation en 2019: 0,121€/kWh (pendant 15 ans)

2) Les installations entre 30 et 200 kW

Éligibilité: Coopératives ou sociétés civiles qui sont composées d’au moins 7 personnes (personnes physiques, ASBL, fondations)

- Pas de subside à l’investissement

- Tarifs d’injection: différenciation entre les seuils 30-100 kW et 100-200 kW

Entre 30 kWc et 100 kWc:

Première alimentation en 2017: 0,1504 €/kWh (pendant 15 ans)
Première alimentation en 2018: 0,1408 €/kWh (pendant 15 ans)
Première alimentation en 2019: 0,1312 €/kWh (pendant 15 ans)

Entre 100 kWc et 200 kWc:
Première alimentation en 2017: 0,1438 €/kWh (pendant 15 ans)

Première alimentation en 2018: 0,1346 €/kWh (pendant 15 ans)
Première alimentation en 2019: 0,1255 €/kWh (pendant 15 ans)

La campagne de sensibilisation

Lancée le 13 septembre 2017, la campagne de sensibilisation mettra en valeur la contribution des citoyennes et citoyens en faveur de la transition énergétique ainsi que la rentabilité financière de l’investissement.


Sous le slogan «Le solaire – notre engagement pour une énergie propre – gagnez grâce au solaire», la campagne misera sur plusieurs vecteurs de communications, comme les culs de bus, les abribus, la presse écrite et l’internet. Le site internet www.cleversolar.lu est également dédié à la campagne.

 


Äre Commentaire


D'Commentairë gi gelueden, ee Moment w.e.g.!
Sollten se net geluede ginn, hutt der wahrscheinlech een AdBlocker laafen, deen se blockéiert. Dir misst en dann sou astellen, dass en eisen Site net méi komplett blockéiert.