Digital Tech FundZwou Entreprisen ënnerstëtzen, 90 Plaze schafen

Vun 2.000 Entreprisen, déi Sue vum Fong wollte kréien, hunn et der zwou gepackt, eng aus Däitschland, eng aus Spuenien.

Op der Foto (v.l.n.r.): Guy Harles, Comité des investisseurs - Digital Tech Fund ; Javier Juncadella, CEO de Nektria ; Axel Schmiegelow, CEO de itravel ; Alain Rodermann, membre fondateur d’Expon Capital ; Etienne Schneider, Vice-Premier ministre, ministre de l'Économie ; Mario Grotz, ministère de l'Économie ; Michele Gallo, ministère de l'Économie.© MECO

Lëtzebuerg soll fir Start Upen ëmmer méi attraktiv ginn, eng „Start-Up Nation“. Zanter leschtem Joer och mam Digital Tech Fund. Duerch deen gi neierdéngs zwou Start Upen ënnerstëtzt. E Méindeg de Moien huet de zoustännege Minister Etienne Schneider dës virgestallt. 2.000 Entreprise ware susceptibel fir d’Suen aus dem Fong ze kréien, deen 20.33 Milliounen Euro enthält. 200 goufen ënnert d’Lupp geholl, zwou dovunner ginn dann elo an zwou investéiert. Nadine Gautier.

Digital Tech Found / Reportage Nadine Gautier

Engersäits ass dat eng däitsch Entreprise, wou de Client seng Luxusrees no Besoin online kann zesummestellen, anerersäits konnt eng spuenesch Firma iwwerzeegen, déi am Beräich vun der Logistik schafft. Zwou Firmen, wou een eng héij Rentabilitéit gesäit, erkläert de Wirtschaftsminister Etienne Schneider.

De Fong investéiert a Start Upen, wou een dono och domadder rechent, fir e Benefice dobäi erauszekréien. Och de Staat verdéngt dono Suen domadder, et ass also kee klassesche Subside.

Zanter engem Joer ass de Fong, deem vum Wirtschaftsministère a vun engem Gruppe vu privaten Investisseuren an d’Liewe geruff gouf, operationell. An an der nächster Zäit sollen och nach wieder Start Upen gehollef kréien, och Lëtzebuergescher. De Minister wollt awer net soen, a wéi engem Beräich déi aktiv sinn.

Am ganze stinn 20,33 Milliounen Euro am Fong zur Verfügung. 5 Millioune komme vum Staat, 15 Millioune vun den aneren Investisseuren, dovunner 3 Milliounen vum der Société Nationale de Crédit d’investissements an eng Millioun Euro vun der Uni Lëtzebuerg. Déi zwou Start Upe ginn mat enger hallwer Millioun Euro, präziséiert nach den Etienne Schneider.

Wann een awer weider zwou bis dräi Entreprisen am Joer ënnerstëtzt, ass de Fong och séier opgebraucht. Zil ass awer net, all Joer an esouvill Entreprisen z'investéieren, mä et wëll een déi bescht méiglech Entreprise fannen, fir d'Sue vun de Steierzueler z'investéieren an dobäi eppes erauszekréien, sou de Minister.

Doduercher, datt déi zwou Entreprise sech hei am Land néierloossen, solle 90 Plaze geschaf ginn.

PDF: Presentatioun vum "Digital Tech Fund".

Communiqué vum Wirtschaftsministère

Étienne Schneider a présenté les premières prises de participation du « Digital Tech Fund » (10.7.2017)

Communiqué par: ministère de l'Économie

Constitué sous forme de fonds d'amorçage, le « Digital Tech Fund » a été créé en 2016 conjointement par le ministère de l'Économie et un groupe d'investisseurs privés pour soutenir le financement et le développement de jeunes entreprises innovantes à vocation technologique qui sont en phase de démarrage. Sur plus de 2.000 dossiers analysés pendant les 12 derniers mois, plus de 200 ont pu être considérés pour un investissement par les responsables du Digital Tech Fund. Finalement deux entreprises étrangères ont été retenues.

Lors d'une conférence de presse en date du 10 juillet 2017 ont été présentées les deux premières prises de participation du fonds à hauteur de 500.000 euros chacune. itravel est le premier tour opérateur dont la chaîne de valeur est entièrement digitale. Basée à Cologne en Allemagne, l'entreprise exploite une plateforme de tourisme en ligne offrant la possibilité de composer près de 4.600 voyages longue distance adaptés aux sensations de voyage individuelles recherchées par le client. Basé à Barcelone en Espagne, l'entreprise Nektria a développé une plateforme digitale dans le domaine de la logistique qui optimise à la fois la commande en ligne et réduit les frais liés à la livraison des produits.

Alain Rodermann, membre fondateur d'Expon Capital qui gère le « Digital Tech Fund » a dit : « Nous avons choisi itravel et Nektria d'une part pour la qualité de leur service ainsi que pour leur position concurrentielle, et d'autre part pour le très grand professionnalisme et l'expérience de leurs dirigeants. Les deux start-up vont contribuer positivement à l'émergence d'un écosystème vertueux au Luxembourg. »

Axel Schmiegelow, CEO de itravel a dit : « Nous allons poursuivre notre développement à l'international depuis le Luxembourg où nous allons établir un nouveau centre d'opération qui vise à acquérir les marchés dans 10 pays différents. En plus d'une infrastructure technologique de haut niveau pour atteindre notre objectif, nous avons besoin d'une main d'œuvre hautement qualifiée et parfaitement multilingue. Le Grand-Duché rempli parfaitement ces deux critères. »

Le CEO de Nektria, Javier Juncadella, a déclaré : « Les connexions à ultra-haut débit et des temps de latence très courts entre le Luxembourg et les centres primaires d'accès à l'Internet en Europe nous ont amenés à développer des activités au Luxembourg et d'y créer à terme 10 emplois. Nous visons à acquérir à partir du Grand-Duché de nouveaux marchés en Europe du Nord et dans le Benelux. »

Le Vice-Premier ministre, ministre de l'Économie, Étienne Schneider, a déclaré : «Pour le choix des premières prises de participation, la qualité du management, leur ambition et leur capacité à exécuter leur plan d'affaires ont été des critères déterminants. Nous considérons que les résultats de cette première année du Digital Tech Fund sont positifs. Le fonds va pouvoir se déployer efficacement dans les années à venir et contribuer significativement à la création d'un écosystème innovant et efficace au Grand-Duché. »

Är Commentairen - Netikett


D'Commentairë gi gelueden, ee Moment w.e.g.!
Sollte se net geluede ginn, hutt der wahrscheinlech een AdBlocker lafen, dee se blockéiert. Dir misst en da sou astellen, dass en eisen Site net méi komplett blockéiert.