Lieserbréif vum Edouard KuttenDu jamais vu ...

Le président turc Erdogan n’a pas hésité à envoyer ses ministres à faire de la propagande pour sa réforme constitutionnelle dans les pays de l’Union européenne à forte minorité turque. Du jamais vu, car la Turquie n’est même pas membre de l’Union européenne, mais par contre elle est membre de l’Otan et sait en profiter à outrance.

Il est connu que la réforme constitutionnelle donnera encore plus de pouvoir à Erdogan ; il y a de quoi être inquiet vu ses « performances » au niveau du respect des Droits de l’homme, de la liberté d’expression, etc.

Si dans divers pays comme l’Allemagne des meetings « pro Erdogan » ont été annulés, aucun pays européen par contre, à part les Pays-Bas, n’a pris la décision d’interdire la venue des ministres turcs propagandistes sur leur territoire.

Erdogan a menacé les Pays-Bas de « rétorsions sévères » (cf. Figaro 13.03.2017), l’Union européenne a fait la sourde oreille. La Turquie a su profiter de la désunion européenne, la France ayant même permis au Ministre des Affaires étrangères turc Cavosoglu d’insulter les Pays-Bas lors du meeting à Metz.

Erdogan sait ce qu’il « vaut », on lui a attribué un rôle important dans la crise syrienne et une place stratégique dans le flux des réfugiés. Il a projeté de s’arroger tous les pouvoirs en Turquie.

Son arrogance est la conséquence de l’ambiguïté européenne au plus haut niveau à l’égard de la Turquie. Face à cette « dérive absolutiste turque » (cf. Figaro 13.03.2017), il ne suffit pas d’être inquiet, il faut la dénoncer et la combattre ouvertement !


Edouard Kutten


Äre Commentaire


D'Commentairë gi gelueden, ee Moment w.e.g.!
Sollten se net geluede ginn, hutt der wahrscheinlech een AdBlocker laafen, deen se blockéiert. Dir misst en dann sou astellen, dass en eisen Site net méi komplett blockéiert.