Lieserbréif vum Edouard KuttenEt l'histoire véridique ... ?

Même pour les historiens objectifs et neutres il devient de plus en plus difficile de s'en tenir à l'histoire véridique. On essaye de réécrire l'histoire au nom du « politiquement correct », c'est-à-dire l'adapter aux critères politiques et sociaux du monde d'aujourd'hui.
Les historiens qui se laissent faire font le funambule entre une histoire partiale et une histoire partielle. Le critère à respecter est celui dicté par le « politiquement correct ».

En France, par exemple, parler de la persécution des Cathares qui se terminait en 1244 par la mort de 200 Cathares sur le bûcher à Montségur, est un sujet difficile à toucher. La vérité montre une Eglise intolérante et des troupes royales et catholiques ne reculant devant aucun massacre.

On insiste aujourd'hui de plus en plus sur le fait que le Catharisme représentait une remise en cause intégrale de la foi chrétienne, voire même de l'organisation féodale. Voilà un autre son de cloche et soudain le roi de France, ainsi que le pape, qui avait prêché la croisade contre les infidèles, apparaissent dorénavant comme des défenseurs de l'ordre établi.

Oser rappeler que l'empereur Napoléon Ier avait rétabli l'esclavage à la Guadeloupe, est plus que déplacé dans certains « milieux historiens ». Napoléon doit rester dans la mémoire de la nouvelle historiographie le vainqueur d'Austerlitz. Tel le veut le « politiquement correct ». Cette manipulation du passé est hélas devenue une pratique usuelle à l'échelle européenne, voire mondiale !

Edouard Kutten

Är Commentairen - Netikett


D'Commentairë gi gelueden, ee Moment w.e.g.!
Sollten se net geluede ginn, hutt der wahrscheinlech een AdBlocker laafen, deen se blockéiert. Dir misst en dann sou astellen, dass en eisen Site net méi komplett blockéiert.