Lieserbréif vum Edouard KuttenQuoi de neuf ... ?

L'Italie a voté à droite confirmant par-là la tendance générale actuelle. Mais ce n'est pas là le problème car on a apparemment appris à vivre au sein de l'Union européenne avec la droite de toutes les couleurs, or on ne veut pas d'une droite anti-européenne. Une droite pro-européenne, aussi réactionnaire soit-elle, ne cause pas de problèmes.

« Merkel darf regieren » (cf. Tageblatt 05.03.2018), un ouf de soulagement en Europe, et elle le peut grâce à l'SPD qui a « su convaincre » ses adhérents de donner le feu vert. A quoi ?

Macron compte sur l'Allemagne pour faire avancer son agenda européen. « L'ambition de la France ne peut se manifester toute seule. Elle a besoin de l'ambition allemande » (cf. Le Soir 05.03.2018).

Il y a de quoi discuter, réforme de la zone euro, l'union bancaire qui est prioritaire, réforme du règlement de Dublin sur les demandeurs d'asile, sujet sur lequel l'Union européenne est plus que divisée. En Allemagne les mentors de l' SPD sont euphoriques car ils ne veulent pas seulement co-gouverner, mais aussi refonder le parti tout en étant aux affaires. Selon eux c'est leur mérite si Schäuble a enfin quitté son ministère dont a hérité le candidat du SPD O. Scholz . Ceci n'est pas un hasard, car il est connu que Scholz était très proche de Schäuble en matière économique.

Théoriquement Macron et Merkel peuvent maintenant « foncer », mais les autres suivront-ils ? M. Rutte, premier-ministre des Pays-Bas, a fait savoir qu'il n'était jamais question d'une « Europe franco-allemande ». Par cette déclaration il a semé le trouble dans la « mare aux canards européenne ».

Affaire à suivre ... !

Edouard Kutten

Är Commentairen - Netikett


D'Commentairë gi gelueden, ee Moment w.e.g.!
Sollten se net geluede ginn, hutt der wahrscheinlech een AdBlocker laafen, deen se blockéiert. Dir misst en dann sou astellen, dass en eisen Site net méi komplett blockéiert.