Lieserbréif vum Edouard KuttenVers une « dictature pontificale » … !?

Dans les milieux proches de la curie romaine il est de bonne guerre de faire régulièrement circuler les rumeurs d’une réforme des structures de l’Eglise catholique. Mais ces faux espoirs que cela fait naître ne durent pas très longtemps.

Déjà en 2014 le pape avait dénoncé les « maladies » de la curie que sont « la rivalité » et « la veine gloire », accompagnées d’une « faux mysticisme ». La réforme de la curie romaine devint le thème central.

En 2016 le pape a dû constater dans ses vœux de Noël adressés à la curie qu’il y a une « résistance cachée » et « malveillante » dans les rangs des dignitaires de la curie (cf. Figaro 23.12.2016).

La réforme en marche prévoyant une participation de laïcs dans l’administration centrale finalement a accouché d’une souris. La création d’un comité de cardinaux nommé le « C9 », ainsi que la mise en place d’un ministère de l’économie sont un échec.

Le rappel à l’ordre lancé par le pape en 2016 va à l’encontre d’une ouverture. « Le pontife souverain doit présider les réunions interministérielles », les ministères doivent « référer directement au Pape ». Tous les collaborateurs de la curie doivent, quel que soit leur rang, une « obéissance inconditionnelle » au pape (cf. Figaro 23.12.2016).

La réforme de la curie se révèle en fait être un assujettissement de celle-ci et une extension du pouvoir papal. Parler de « dictature pontificale » n’est pas exagéré.

Mais il ne faut pas oublier que démocratie et papauté n’ont jamais fait bon ménage !

Edouard Kutten



 

 

Äre Commentaire


D'Commentairë gi gelueden, ee Moment w.e.g.!
Sollten se net geluede ginn, hutt der wahrscheinlech een AdBlocker laafen, deen se blockéiert. Dir misst en dann sou astellen, dass en eisen Site net méi komplett blockéiert.