Lieserbréif vum Edouard KuttenCoût du travail

 
 

Alors que les politiciens en activité pour les commissions à Bruxelles continuent à prétendre qu’ils n’ont jamais perdu de vue l’impact social, le rapport d’Eurostat du 6 avril 2017 montre que le clivage au niveau social n’a pas fini de se creuser.

Le coût du travail est un repère important. Lorsque l’on constate que ce coût du travail varie de 1 à 10 au sein de l’Union européenne, il faut se poser des questions.

Ne serait-ce pas à dessein qu’on continue à brader le coût du travail dans certains pays. En Belgique par exemple, le coût salarial par heure était de 39,2 euros en 2016, en Bulgarie par contre seulement de 4,4 euros. Il est compréhensible que dans ces conditions l’on préfère faire produire en Bulgarie ou en Roumanie, il y a toujours moyen pour vendre plus tard sous une étiquette « plus nationale ».

L’ultralibéralisme est mal placé pour remédier à cet état de choses, continuer à imposer une politique d’austérité aux pays les plus faibles de l’Union européenne n’est pas la solution, mais par contre profitable à une minorité.

Pas question d’harmonisation sous ces conditions, c’est le plus fort qui dicte sa loi, ce qu’on appelle la « politique du bras de fer ».

Edouard Kutten



Äre Commentaire


D'Commentairë gi gelueden, ee Moment w.e.g.!
Sollten se net geluede ginn, hutt der wahrscheinlech een AdBlocker laafen, deen se blockéiert. Dir misst en dann sou astellen, dass en eisen Site net méi komplett blockéiert.