Lieserbréif vum Edouard KuttenLa politique des droits punitifs

L'on sait que la Chine n'est pas la bienvenue sur le grand marché mondial du libre-échange. Ceci explique en partie le fait que l'Europe entre autre n'a pas réagi avec fermeté à la politique des droits punitifs pratiquée par Washington.

200 milliards de dollars d'importations chinoises supplémentaires vont être taxés à 10 % pour punir la Chine qui, à différentes reprises, avait osé lever le petit doigt.

Il faut savoir que depuis 2008 la perte du « leadership » américain sur le commerce mondial s'est accélérée. Les Etats-Unis d'Amérique sont à peu près « au niveau de l'Allemagne » selon M. Lemoine, économiste pour le groupe Rothschild (cf. Le Soir 19.09.2018). Ce qui dérange le plus est le fait que la Chine est en train de devenir un acteur principal dans des secteurs clés.

N'ayant pas de politique économique unie pour s'y opposer, l'Europe se cache derrière la politique punitive des Etats-Unis d'Amérique en espérant que cela « s'arrange ».

Or la politique américaine ne vise pas seulement la Chine, mais en outre l'OMC (Organisation mondiale du commerce). On ne veut plus de ce « gendarme ». Même Obama n'avait pas apprécié l'OMC qui, à son avis, était trop active au niveau judiciaire. Quoi de plus logique que de voir Trump rouler sur le même rail. Il faut arrêter de faire semblant de ne pas voir, les Etats-Unis d'Amérique se sont retirés de l'Unesco, ils ont rompu les accords de Paris sur le climat, le deal sur le nucléaire iranien ne compte plus et ils ne font plus partie du Conseil des droits de l'homme.

L'Europe assume en spéculant sur ce qui pourrait arriver finalement. Qui a dit « autruche » ?

Är Commentairen - Netikett


D'Commentairë gi gelueden, ee Moment w.e.g.!
Sollte se net geluede ginn, hutt der wahrscheinlech een AdBlocker lafen, dee se blockéiert. Dir misst en da sou astellen, dass en eisen Site net méi komplett blockéiert.