Lieserbréif vum Edouard KuttenNouvelle tactique

Il est intéressant de constater qu’actuellement dans maints pays de l’Union européenne l’on se réfère plus souvent à l’avis d’instances comme le Conseil d’Etat ou le Conseil constitutionnel que par le passé. Ces instances ont toutes un point commun, à savoir qu’elles sont composées de membres non élus au suffrage universel. On les consulte lorsqu’il s’agit de « convaincre » une population méfiante, voire désintéressée, comme lors de l’accord entre l’Union européenne et le Canada.

La France n’a pas fait exception à la règle. Le Conseil constitutionnel donna son feu vert en validant le 31 juillet 2017 le CETA (cf. Figaro 01.08.2017).

Pour la bonne forme toutes ces hautes institutions donnent quelques conseils, et ainsi tout est pour le mieux. Alors que N. Hulot, Ministre de la transition écologique, a préféré se taire (sic), son ancienne « Fondation pour la nature et l’homme », fondée en 1990, a par tweet déploré la décision du Conseil constitutionnel qui, selon elle, « sacrifie la démocratie, les citoyens, l’environnement sur l’autel des intérêts commerciaux » (cf. Figaro 01.08.2017).

On n’aurait pas pu mieux résumer la face cachée des décisions autour du CETA !

Edouard Kutten


Är Commentairen - Netikett


D'Commentairë gi gelueden, ee Moment w.e.g.!
Sollten se net geluede ginn, hutt der wahrscheinlech een AdBlocker laafen, deen se blockéiert. Dir misst en dann sou astellen, dass en eisen Site net méi komplett blockéiert.