Lieserbréif vum Edouard KuttenTouristification

L’accusation de « tourismophobie » à l’encontre des organisations qui défendent les intérêts des résidents, est un moyen par trop simple pour cacher la réalité. Cette terminologie est employée par les politiciens liés aux grandes puissances financières du secteur touristique. Ce partenariat public-privé est très profitable au vrai sens du mot.

L’on n’entend parler que de sécurisation des touristes, surtout après des attentats comme à Barcelone, Paris, Londres, etc.. Les luttes citoyennes pour défendre le droit à la ville et au logement sont dénigrées. La touristification a pris des démesures, et vouloir la justifier par la création d’emplois précaires, mettant en question les droits sociaux, est une fausse argumentation.

A Barcelone, la loi sur le logement, par exemple, favorise l’expulsion des résidents locaux de leurs espaces de vie au profit de la création de logements pour touristes (cf. N. Benach, professeur à l’Université de Barcelone – Humanité 18.08.2017). Barcelone n’est pas seule, même Venise, classée patrimoine mondial, est néanmoins rongée par la « loi du fric », mettant en danger la survie de la lagune.

Il est intéressant de savoir qu’en Catalogne le mouvement « En Comu Podem » (en commun nous pouvons » a pris l’initiative de la lutte pour la sauvegarde des droits à l’habitation des résidents, que d’autres mouvements ont suivie à Majorque, Madrid et Séville ; le Président Rajoy restant le seul défenseur inconditionnel du « méga-tourisme ». Berlin, Amsterdam, Lisbonne et San Francisco se sont mis aussi à « l’heure barcelonaise ».

« Paris veut apparemment rester Paris », or les Parisiens n’habitent pas les Champs Elysées, ni la Place de la Concorde, mais plutôt Saint Denis, le quartier de la Gare du Nord, voire de la Gare de l’Est, quartiers appelés avec un certain dédain « les quartiers populaires, classés officiellement difficiles ».

Les centres historiques sont devenus touristiques et n’appartiennent plus à la communauté et les incivilités de plus en plus nombreuses commises par les touristes sont passées sous silence.

Si le « méga-tourisme » enrichit certains, il ne fait plus de doute par contre qu’il va en paupérisant beaucoup. Logique, lorsqu’il y a de puissants intérêts économique en jeu !

Edouard Kutten



Är Commentairen - Netikett


D'Commentairë gi gelueden, ee Moment w.e.g.!
Sollten se net geluede ginn, hutt der wahrscheinlech een AdBlocker laafen, deen se blockéiert. Dir misst en dann sou astellen, dass en eisen Site net méi komplett blockéiert.