Lieserbréif vum Edouard KuttenInquiétude fondée

On ne peut pas ignorer le fait qu’une certaine inquiétude quant à l’évolution future de la démocratie est de mise.

Profitant des largesses des institutions démocratiques, le fascisme a réussi à faire « peau neuve » sous des visages nouveaux.

« Un onda nera » qu’on doit arrêter par tous les moyens, selon W. Veltroni (cf. Repubblica 03.12.2017). L’Italie se dit officiellement choquée par le fait que des drapeaux nazis ont été découverts dans la caserne des « carabinieri » à Florence. Alors que l’on croyait que l’Italie avait fait « tabula rasa » de son passé fasciste. Apparemment une « tabula rasa » dans le mauvais sens, car le passé fasciste ne fut jamais vraiment assumé. Prendre les mêmes et les faire changer d’uniforme, n’est pas la solution. Encore aujourd’hui il y a des zones d’ombres qu’on n’ose pas toucher.

L’Italie n’est pas seule, la France n’a pas assumé sa collaboration pendant la Seconde Guerre mondiale, ni la Guerre d’Indochine, voire d’Algérie. L’Espagne n’ose pas assumer son passé franquiste, et même le « petit Grand-Duché » a des zones d’ombres liées à la Seconde Guerre mondiale.

La vérité historique, aussi déplaisante qu’elle soit, est la condition « sine qua non » pour assumer le passé. La « tabula rasa » entraînant l’omerta est la mauvaise solution.

Edouard Kutten



Är Commentairen - Netikett


D'Commentairë gi gelueden, ee Moment w.e.g.!
Sollte se net geluede ginn, hutt der wahrscheinlech een AdBlocker lafen, dee se blockéiert. Dir misst en da sou astellen, dass en eisen Site net méi komplett blockéiert.