Lieserbréif vum Edouard KuttenUne main d’œuvre bien encadrée …

Il faut mieux encadrer la main d’œuvre, telle est la nouvelle devise dans certains secteurs de l’économie. Pour cela l’on recrute des cadres. Surtout dans le secteur privé des services on ne finit pas d’embaucher.

En France, par exemple, l’Apec (Association pour emploi des cadres) prévoit un recrutement pour 2018 de 248.000 – 271.000 nouveaux cadres (cf. Figaro-éco 15.02.2018). Par-là les cadres connaissent un plein emploi qui contraste avec le taux moyen de 9,7 % de chômage général en France.

Le profil du cadre devrait pourtant donner matière à réflexion, il oscille entre 1 et 10 ans d’expérience sur le terrain. Il n’est pas étonnant de constater que le nombre de cadres est réduit dans l’industrie et les entreprises de construction par exemple. Un bobineur qualifié, ainsi qu’un mécatronicien n’ont pas besoin d’un cadre pour leur montrer comment faire leur boulot.

Selon l’Insee (cf. 15.02.2018) 27.300 entreprises industrielles ont disparu dans l’Hexagone entre 2006 et 2015 entraînant la perte de 500.000 emplois. Apparemment c’est seulement dû au changement technologique et, selon Macron, il est « normal que des emplois disparaissent » (13.02.2018).

Bientôt il n’y aura plus grand monde à « encadrer » dans ces secteurs. D’ailleurs il n’a pas échappé à d’aucuns que face à la « pléthore » de cadres qui est devenue un problème à la fois quantitatif et qualitatif, l’on constate un accroissement de pénurie de main d’œuvre. Une évolution plus qu’inquiétante, et ceci non seulement en France.

Mais peut-être que les cadres finiront un jour par s’encadrer eux-mêmes !

Edouard Kutten



Är Commentairen - Netikett


D'Commentairë gi gelueden, ee Moment w.e.g.!
Sollte se net geluede ginn, hutt der wahrscheinlech een AdBlocker lafen, dee se blockéiert. Dir misst en da sou astellen, dass en eisen Site net méi komplett blockéiert.