Lieserbréif vum Edouard KuttenQuand le chauvinisme devient populisme ... !

Macron ne veut pas être Sarkozy, ni Hollande, il veut être un vrai chef de guerre, et voilà qu'il s'est aligné sur Trump.

Ce qui ne change rien au fait qu'il eût été raisonnable de laisser les enquêteurs présenter d'abord leurs conclusions avant de frapper militairement. Mais selon la tradition ancestrale et pionnière des Etats-Unis d'Amérique, dont Trump est le symbole, l'Indien a le mauvais rôle. Or, Macron, la jouant au petit Napoléon, ne fait que représenter un chauvinisme guerrier qui a émergé dans certains milieux politico-économiques.

Cela frôle le délire guerrier. Florence Parly, ministre des Armées, avait déclaré le 20 février 2018 : « Les forces armées françaises doivent pouvoir agir rapidement sur tous les terrains, répondre à tous les assauts et l'emporter face à tous les ennemis » (cf. Le Canard enchaîné, 28.03.2018). Apparemment, la gente dame ne se rappelle pas P. Reynaud, chef du gouvernement français, qui en septembre 1939 avait déclaré : « Nous vaincrons parce que nous sommes les plus forts ».

Macron a prévu de rester longtemps au pouvoir, par ordonnance ou ... ?, soit il a prévu de porter au budget de la Défense seulement à partir de 2024 des efforts consentis à hauteur de 49 milliards d'euros par an. Il ne reste qu'à espérer que d'ici-là on eût trouvé un nouvel ennemi, à moins que Bachar el-Assad tienne le coup.

Le « remake » de la guerre en Syrie est un « flop », mais il a rapporté gros à d'aucuns.

Néanmoins ce chauvinisme populaire militarisé, et ceci non seulement en France, est un facteur de trouble sociétal à ne pas sous-estimer !

Är Commentairen - Netikett


D'Commentairë gi gelueden, ee Moment w.e.g.!
Sollten se net geluede ginn, hutt der wahrscheinlech een AdBlocker laafen, deen se blockéiert. Dir misst en dann sou astellen, dass en eisen Site net méi komplett blockéiert.