Lieserbréif vum Edouard KuttenSommets de la "dernière chance"

Les crises qui ont secoué l’Europe depuis le traité de Rome font légion. Et chaque fois le scénario était le même, tout se terminait par un sommet de la « dernière chance ».

Des sommets qui n’étaient que des trompe-l’œil aboutissant sur un « gentlemen’s agreement ». Des compromis qui n’ont pas touché le fond des problèmes, mais qui pour un certain temps donnaient du répit.

La crise des migrants risque de troubler quelque peu cette politique des compromis et des « sommets de dernière chance ». Le nouveau gouvernement espagnol a semé la zizanie par sa politique « pro-migrants ». La France, le pays des droits de l’homme, est passée à côté du sujet dans l’affaire Aquarius. Le gouvernement italien de droite a fait des émules en Autriche et en Allemagne avec sa politique « anti-migrants ». Merkel ne peut pas se permettre de perdre l’appui de la CSU, l’aile réactionnaire bavaroise de son gouvernement, sans laquelle elle n’aurait plus de majorité au Bundestag.

Depuis belle lurette les pays de l’Europe centrale, guidés par la Pologne et la Hongrie, refusent de participer à un effort collectif.

Le prochain semestre le chancelier autrichien S. Kurz va prendre la présidence de l’Union européenne et il rêve d’une alliance Vienne, Berlin, Rome pour maintenir les migrants dans des camps hors de l’Union européenne.

Une chose est certaine, le fait qu’actuellement les forces de droite, voire de l’extrême droite, prennent le dessus dans la politique d’immigration de l’Union européenne, est la conséquence de cette « politique de faux compromis » !



Edouard Kutten

Är Commentairen - Netikett


D'Commentairë gi gelueden, ee Moment w.e.g.!
Sollten se net geluede ginn, hutt der wahrscheinlech een AdBlocker laafen, deen se blockéiert. Dir misst en dann sou astellen, dass en eisen Site net méi komplett blockéiert.