Am Kader vum Kulturentwecklungsplang 2018/2028 gouf et e Samschdeg de Moien eng Versammlung an der Rockhal.

Méi konkret goung et ëm de Pop/Rock an Elektro- Musekssecteur an wat hei kéint verbessert ginn. An enger éischter Phas gouf en Etat de Lieu gemaach, an op den Assise gouf dunn doriwwer diskutéiert.

Vill Museker sinn gezwongen, an d’Ausland ze goen, fir dass eng Tour sech lount. D’Méiglechkeet grouss Concerten ze organiséieren wier do, d’Demande awer net onbedéngt. Ausserdeem géif et am Lëtzebuerger Musekbusiness un Objektivitéit an éierlecher Kritik feelen. Dat sinn nëmmen e puer vun deene Conclusiounen, déi aus dem Aurélie Colling senger Etüd iwwert den aktuelle Stand an der Rock, Pop a Elektro-Museksszene ervirginn.

“Den éischten Volet ass eben déi Aufgab, déi elo erleedegt gouf, an deen zweeten ass elo hei déi Diskussioun, wou mir féieren, wou mir dann eben den Echange hu mat de professionellen aus dem Secteur, fir wierklech dorausser Conclusiounen ze zeien an ze kucken, wat een nach kann verbesseren" esou d'Kulturministesch Sam Tanson.

Fir d’Kulturministesch war dës oppen Diskussioun eng Méiglechkeet, alldeeglech Probleemer aus dem Museksbusiness direkt gewuer ze ginn. Ausserdeem konnt jidderee Léisunge virschloen.

“Mir hunn elo haut vill héieren, iwwer dat, wat feelt. Dat heescht villäicht verschidde Professiounen, dass een do dat kann besser opbauen, respektiv nach méi kleng Plazen, wou ee sech ka reproduzéieren. Mir huelen dat lo alles mat an da kucke mir, wat mir mat deene Remarke kënne maachen. “

E grousse Virdeel fir Museker zu Lëtzebuerg wier, dass et sou kleng ass, an een an 2 bis 4 Stonnen zu Köln, Bréissel a Paräis ka sinn. Dëst erméiglecht dem Kënschtler spontan Optrëtt an gréisser Stied an domat och méi Bekanntheet ausserhalb vu Lëtzebuerg.

De Communiqué

L'état des lieux du secteur rock/pop/électro a été présenté dans le cadre des Assises sectorielles Rock/Pop/Electro (06.03.2021)

Communiqué par: ministère de la Culture

Ce samedi 6 mars 2021, la ministre de la Culture, Sam Tanson, a invité aux Assises sectorielles Rock/Pop/Electro qui se sont déroulées à la Rockhal. A l'occasion des Assises, l'état des lieux sur le secteur rock/pop/électro, commandé par le ministère de la Culture et réalisé par Aurélie Colling a été présenté par l'auteure. Le futur du secteur figurait ensuite au cœur des débats lors des deux tables rondes. Les Assises se sont déroulés devant une salle affichant complet (68 personnes) et ont été suivies en livestreaming par 309 personnes.

Dans son interlocution, la ministre a souligné l'importance de cet échange : « La dernière année a mis tout le secteur à rude épreuve. À nous de définir aujourd'hui les chemins à emprunter à l'avenir. Cette rencontre doit nous servir de pont de départ et nous aider à examiner la situation actuelle au sein du secteur en profondeur, à construire sur nos constats et à déterminer également le rôle que devra jouer le ministère de la Culture dans ce processus. »

La recommandation n° 6 du Kulturentwécklungsplang 2018-2028 invite à « établir un état des lieux précis et complet du secteur artistique et culturel luxembourgeois ». C'est dans ce contexte, que le ministère de la Culture a mandaté plusieurs experts, en interne et en externe, afin de dresser des états des lieux de la scène culturelle et artistique du Luxembourg, sur base desquels une nouvelle politique de soutien pourra se développer. Le secteur rock/pop/electro figurant parmi les plus affectés par la crise sanitaire, était aujourd'hui le premier dont l'état des lieux a pu être présenté dans le cadre d'assises sectorielles lui dédiées.

La présentation de l'état des lieux était le coup d'envoi pour les deux tables rondes successives, modérées par Yves Stephany. En premier lieu, les intervenants Tun Biever, Priscila Da Costa, Tom Gatti, Luka Heindrichs et Damiano Picci ont échangé sur le sujet « Le secteur Rock/Pop/Electro/Urbain au Luxembourg – un modèle (trop) particulier ? ».
Stéphanie Baustert, David Galassi, Sacha Hanlet, Bob Konsbrück et Vicky Zeimetz ont par la suite pu offrir leurs points de vue respectifs à l'occasion d'une table ronde intitulée « Un secteur en voie de développement ? ».
La ministre a finalement précisé que les débats serviront à compléter l'état des lieux rock/pop/électro d'Aurélie Colling, qui sera publié ultérieurement dans sa version finale.

La vidéo à la demande (vod) des Assises sectorielles Rock/Pop/Electro est disponible sur le site du ministère de la Culture.