Bis zu 10 Joer dauert hiren Déngscht an der Reegel. Och déi klengst Quantitéiten un Droge bleiwe virun dëse Muppen net laang verstoppt.

Et gëtt kaum e Prisong ouni Drogen. E Problem, deen och d'Verwaltung fir de Strofvollzuch zu Lëtzebuerg kennt. Si huet eng ganz Rei Mesuren en place, fir zum Beispill Haschisch, Kokain oder Heroin ze fannen. Mä et ginn och ëmmer erëm nei Weeër fonnt, fir déi illegal Substanzen eranzeschmuggelen.

D'Administration pénitentiaire kritt elo eegen Drogenhënn, déi zu Schraasseg, zu Giwenech an och zu Suessem kënnen agesat ginn. D'Press konnt sech en Donneschdeg an der hallef oppener Prisongsstruktur zu Giwenech dovunner iwwerzeegen, wéi effikass d'Hëllef op véier Been ass.

Bannent Sekonnen hunn den Haze an de Vic d'Titche mam Haschisch an déi 20 Gramm Heroin erschnoffelt, déi fir Demonstratiounszwecker verstoppt gi waren. Wa si op eng Sich geschéckt ginn an et sinn Drogen do, da kann ee bal sécher sinn, datt si se och fannen, seet de Serge Legil, den Direkter vun der Verwaltung fir de Strofvollzuch.

D'Hënn an hir Meeschtere goufe vun der Douane forméiert. Eng Formatioun ass spilleresch opgebaut an et war och d'Douane, déi gehollef huet, déi richteg Déieren erauszesichen. De Sam Dammé, hien ass Responsabel fir d'Formatioun, erkläert: "Well alles op d'Spillen opgebaut ass, selektionéiere mir am léifste Malinoisen. Déi hunn en enormt Potential an en enorm grousse Spilldriff. Si géifen alles maache fir hir Spillsaach an do drop baue mer alles op."

Den 1. Oktober zejoert huet d'Formatioun vun den Hënn ugefaangen an Enn September soll se ofgeschloss sinn. D'Déiere kommen iwwerall do an den Asaz, wou d'Verwaltung fir de Strofvollzuch zoustänneg ass, seet d'Justizministesch Sam Tanson. "Do kann ee sech ganz multipel Aart a Weise virstellen, och bei de Colisen, déi erakommen, bei de Visitten an den Zellen, et gëtt eng ganz Rei Méiglechkeeten."

De Serge Legil nennt nach de Sport an d'Kichen. Den Direkter vun der Administration pénitentiaire verséchert och, datt d'Hënn extra forméiert si fir den Ëmgang mat Leit. Si hätten eng aner Formatioun kritt, wéi zum Beispill d'Hënn vun der Douane, déi um Sous-sol vum Fluchhafe schaffen. "Eis Hënn si gewinnt mat Leit, a mir hunn och scho beim Rekrutement vun den Hondsmeeschter opgepasst, datt et Leit si mat Famill, wou d'Hënn ëmmer ënner Leit sinn. Eis Hënn sollen net d'Leit fäerten an eis Detenue sollen eis Hënn och net musse fäerten."

De Serge Legil ass frou, datt d'Douane seng Verwaltung bei dësem Projet ënnerstëtzt huet. E grousse Virdeel, seet och d'Finanzministesch Yuriko Backes, "well bei der Douane ganz vill Erfarung an deem hei Beräich besteet, esou dass eng Administration pénitentiaire elo net muss op extern Berodung zeréckgräifen."

D'Drogenhënn sinn an der Moyenne 10 Joer am Déngscht. Hir Pensioun verbrénge se am Prinzip duerno bei hirem Hondsmeeschter.

Drogenhënn am Prisong / Reportage Dany Rasqué

Offizielle Schreiwes

Présentation du Service canin de l'Administration pénitentiaire (30.06.2022)

Communiqué par : ministère de la Justice / ministère des Finances / Administration pénitentiaire / Administration des douanes et accises

En date du 30 juin 2022, le nouveau Service canin de l'Administration pénitentiaire a été présenté à la presse par le directeur de l'Administration pénitentiaire, Serge Legil, en présence de la ministre de la Justice, Sam Tanson, de la ministre des Finances, Yuriko Backes, et du directeur de l'Administration des douanes et accises, Alain Bellot.

Le directeur de l'Administration pénitentiaire a présenté les maîtres-chiens en soulignant l'importance de leur travail et la nécessité de l'intervention régulière d'un service canin en prison. Les deux maîtres-chiens, actuellement en formation auprès de l'Administration des douanes et accises, ont été sélectionnés parmi les agents pénitentiaires disposant d'une expérience professionnelle en milieu pénitentiaire.

Les experts de l'Inspection anti-drogues et produits sensibles (IADPS) de la douane et les futurs maîtres-chiens de l'Administration pénitentiaire ont fait une démonstration de plusieurs exercices d'entraînement. Les formateurs de l'IDAPS ont renseigné sur le parcours de formation des maîtres-chiens.

Le directeur de l'Administration pénitentiaire a profité de cette occasion pour adresser ses sincères remerciements à l'Administration des douanes et accises pour la prise en charge de cette formation et l'excellente collaboration entre les deux administrations qui a permis d'implémenter la formation et la mise en service du Service canin.
Jusqu'en septembre 2022, les maîtres-chiens du Service canin continueront à suivre leur formation auprès de l'IADPS. À l'issue de cette formation, leur présence en milieu pénitentiaire sera renforcée au moyen de contrôles réguliers qui sont indispensables dans le cadre de la lutte contre le trafic de stupéfiants. Les chiens détecteurs de drogues sont en mesure de détecter des quantités minimales de substances prohibées de manière passive qui implique que l'animal va s'asseoir en cas de détection de stupéfiants.

Le Service canin de l'Administration pénitentiaire est affecté au Département inspection interne et surveillance et sera hébergé sur le site du Centre pénitentiaire de Givenich.