D'nächst Joer soll et esou wäit sinn, da gëtt zu Biissen de Supercomputer "MeluXina" installéiert.

Lëtzebuerg kritt e Supercomputer. E Méindeg gouf de Kafvertrag mat der franséischer Firma Atos ënnerschreiwen. Da nächst Joer soll de Supercomputer "MeluXina" dann zu Biissen installéiert ginn.

Supercomputer fir Lëtzebuerg / Reportage Monica Camposeo

E Supercomputer ass, fir et einfach ze erklären, super séier. An dovunner soll da virun allem d'Industrie an d'Recherche zu Lëtzebuerg profitéiere kënnen, an deem si Zougang zu der Rechekapazitéit kréien. Et hätt een och schonn Demanden vun interesséierte Betriber kritt. Zum Beispill vun enger Firma, déi mechanesch Deeler hierstellt, erkläert de Roger Lampach, CEO vu LuxProvide:

"Natierlech probéiert d'Firma, dat käschtegënschteg hierzestellen an och esou séier wéi méiglech. Haut dauert dat 2-3 Wochen an d'Zil ass et, dat erofzebriechen op dräi Deeg. An dat ass natierlech e grousse Virdeel, deen d'Firma de Clienten ubidden kann."

LuxProvide exploitéiert de Supercomputer, deen d'nächst Joer zu Biissen installéiert gëtt. 20 spezialiséiert Leit sollen dann hei schaffen. Dass déi nei Acquisitioun op Biissen kënnt, ass awer keen Zoufall, esou de Wirtschaftsminister Franz Fayot.

"Biissen gëtt ëmmer méi zum digitalen Zentrum. Elo ass jo schonn en Data-Zentrum do, deen un der leschter Technologie ass. Do sinn och scho Clienten, wéi den Automotive-Campus, wou jo och an der Autostechnologie ganz vill Computerkapazitéite benotzt gëtt, fir weiderzekommen. An muer wäert jo och Google do sinn. Dann hu mir eng geballte Kraaft an der Digitalisatioun, déi Biissen och wäert valoriséieren."

30,4 Milliounen Euro kascht dëse Projet, zwee Drëttel gi vum Staat gedroen an een Drëttel vun der europäescher Kommissioun. E groussen Atout ass, dass de lëtzebuergesche Supercomputer MeluXina Deel vun engem europäesche Reseau soll ginn, dem EuroHPC. Fir de Premier Xavier Bettel wier et wichteg, dass sech de Grand-Duché als a Saachen Technologie an Europa als Virreider weist.

"Et ass och en Zeeche vu Vertraue vun der EU-Commissioun, well och de Siège vun EuroHPC op Lëtzebuerg komm ass. Dat ass eng duebel Reconnaissance, eng Kéier fir d'Infrastruktur an eng Kéier och fir d'Ëmweltcritèren, déi eis Datenzentere respektéieren. Dat ass fir eis awer och en Investissement, well mir soss riskéiert hätten, dass eng Rëtsch Betriber vläicht guer keng Recherche méi zu Lëtzebuerg gemaach hätten, well den HPC awer zu deenen Outil'en gehéiert, déi een haut brauch fir ze schaffen." Obwuel esou Technologie séier iwwerholl ginn, soll sech d'Investitioun lounen, präziséiert de Wirtschaftsminister Franz Fayot. A 5 bis 6 Joer no der Installatioun misste LuxProvide an EuroHPC, déi de Supercomputer zu Lëtzebuerg exploitéieren, nei Investissementer maachen, fir weiderhin um neiste Stand ze bleiwen. Well den Interessi zu Lëtzebuerg awer do wier, esou de Wirtschaftsminister, wier de Projet rentabel.

Schreiwes vum Staatsministère / Wirtschaftsministère

Xavier Bettel et Franz Fayot ont annoncé l'acquisition du superordinateur luxembourgeois MeluXina (29.09.2020)
Communiqué par: ministère d'État / ministère de l'Économie

Lors d'une conférence de presse en date du 29 septembre 2020, le Premier ministre, ministre d'État, Xavier Bettel, et le ministre de l'Économie, Franz Fayot, ont présenté avec le directeur exécutif d'EuroHPC, Anders Jensen, ainsi que la direction de LuxProvide l'avancement du projet de superordinateur luxembourgeois qui intègre le réseau européen de supercalculateurs.

«Je suis fier d'annoncer aujourd'hui l'acquisition par le Luxembourg d'un superordinateur qui portera le nom MeluXina. Ce nouveau superordinateur sera inauguré au printemps 2021 et mis à disposition de l'économie et de la recherche. Nous mettrons un focus particulier sur son utilisation par les PME, start-up et services de Santé (eHealth) en vue de renforcer l'innovation nationale et européenne. Je me réjouis particulièrement que le Grand-Duché a également été retenu comme siège de l'entité gestionnaire du nouveau réseau européen de superordinateurs», a déclaré le Premier ministre Xavier Bettel.

Le ministre de l'Économie, Franz Fayot, a commenté: «Ce projet phare pour accompagner la digitalisation de notre économie et de nos entreprises s'intègre parfaitement dans la stratégie d'innovation basée sur les données du ministère de l'Économie. Notre superordinateur luxembourgeois MeluXina contribue à la mise en place d'une économie digitale, durable et fiable en rendant le calcul de haute performance accessible aux entreprises de toute taille.»

L'entreprise commune EuroHPC, dont le siège se situe au Grand-Duché, est une initiative cofinancée par la Commission européenne et 32 pays, dont le Luxembourg, qui a pour but de développer en Europe un écosystème et une infrastructure de supercalculateurs. Le projet MeluXina de superordinateur pétascale luxembourgeois, à implanter par LuxProvide dans le Data-centre de LuxConnect à Bissen, a été sélectionné en 2019 par EuroHPC pour intégrer un réseau européen de supercalculateurs et bénéficier d'un cofinancement à hauteur d'environ 35%.

En date du 28 septembre 2020, le contrat en vue de l'acquisition du superordinateur auprès de la société française Atos a été signé par LuxProvide, conjointement avec EuroHPC, pour un montant de 30,4 millions d'euros.

Le directeur exécutif d'EuroHPC, Anders Jensen, a commenté: «D'ici le début de l'année prochaine, le supercalculateur MeluXina stimulera l'innovation et la compétitivité européenne et soutiendra les chercheurs européens et les acteurs de l'industrie, où qu'ils se trouvent en Europe. Mais MeluXina a aussi une signification très particulière pour nous car c'est la première signature de contrat EuroHPC et ce supercalculateur sera situé au Luxembourg, pays participant hébergeant le siège EuroHPC!»

Le superordinateur luxembourgeois MeluXina, d'une puissance de calcul de 10 pétaflops/seconde (correspondant à 10.000.000.000.000.000 opérations de calcul par seconde), est axé sur les besoins des entreprises, en particulier des PME et des start-up, ce qui est unique au sein du réseau européen de supercalculateurs. D'une architecture modulable, il peut être utilisé dans des secteurs d'activité et pour des applications variées. Il peut ainsi accompagner au mieux la digitalisation et les projets innovants des entreprises luxembourgeoises pour des applications relevant de la modélisation, de la recherche, du développement de nouveaux produits, des prévisions ou encore du Big Data.

MeluXina devrait être lancé au printemps 2021, d'ici là une vingtaine de personnes travailleront pour LuxProvide afin d'opérer et de commercialiser le supercalculateur et d'assurer les services du centre de compétence. En effet, afin de faciliter l'utilisation des capacités de MeluXina, un centre de compétences dédié guidera et accompagnera les entreprises pour qu'elles puissent articuler leurs projets de manière à utiliser au mieux les capacités de calcul de grande ampleur.