Voilà le nouveau « runner » de l’économie nationale. Le gouvernement veut investir dans cette « niche » (cf. RTL, 04.06.2019). Officiellement il s’agit d’organiser des conférences, etc. Le tourisme du « petit touriste occasionnel » ne rapporte pas assez.

Il est sûr que lors de ce genre de conférences on ne va pas discuter comment remédier au fait que, selon les dernières estimations du Tax Justice Network (cf. Tageblatt 30.09.2019), 500 milliards de dollars fiscalement redevables ne sont pas payés par les grandes multinationales qui profitent des avantages « légaux » offerts par les oasis fiscales. Le Luxembourg a repris une « honorable » 6ème place dans le dernier ranking des oasis fiscales.

Sans aucun doute une référence pour « promouvoir » ce « business tourism ».

Quelle belle périphrase !