Officiellement les normes européennes de l’alimentation devraient être respectées partout au sein de l’Union européenne et ceci pour garantir le bien-être du consommateur.

Or il devient évident par de « petits » scandales par ci et par là que l’alimentation est devenu un problème sociétal.

Que des consommateurs « libres » de leur choix veulent se gaver de « Meckie-chicken » ou de « Texas-rockies » est leur problème. Mais vouloir faire le samaritain, comme le font certaines chaînes alimentaires, en offrant de la viande « douteuse » à des associations humanitaires est une ignominie qui prouve à quel point cette société aux valeurs chrétiennes tant vantées est dépravée !

En France, par exemple, des centaines de tonnes de viande hachée douteuse ont été livrées à des associations humanitaires françaises. 42 prélèvements ont été effectués de par la France (cf. Libération 16.06.2019) et tous se sont révélés positifs. Il s’agit d’une fraude massive qui ne concerne pas seulement la France, car la trace mène jusqu’en Pologne, l’enfant « chéri » de l’Union européenne.

C’est la preuve manifeste que le commerce de la viande est géré selon les règles impersonnelles et peu charitables de la mondialisation.

Mais ce n’est pas seulement au « royaume de la viande » qu’il y a quelque chose de pourri dans cette société de consommation, ça sent la fraude massive dans un système axé sur le profit.

Edouard Kutten