Ouï le Ministre de la Justice. On comprend, en l’écoutant, qu’il est devenu l’enfant chéri du Palais.

On y reviendra un de ces jours.

Son discours était si creux, qu’il ne nécessite aucun commentaire, si ce n’est cette saine réflexion de Tristan Bernard :

«  Il suffit d’avoir la vue un peu courte pour émettre des critiques péremptoires, pour cette raison, que l’on est plus certain de ce qu’on voit, lorsqu’on ne perçoit à la fois que fort peu de choses. »

Le 01 juillet 2019.

Gaston VOGEL