Il apparaît qu’il y aura du renouveau dans le combat contre le dopage globalisé!

Le nouveau président de la WADA, Witold Banka, ci-devant ministre des sports en Pologne: «Tout en améliorant le système antidopage j’essaierai de protéger les athlètes propres! Humilité et travail dur me guideront dans ma mission»!

Du déjà vu ou désaveu de ses prédécesseurs (?):

David Homan, directeur général de l’AMA (Agence Mondiale Antidopage): «Nous attrapons les dopés simplets, nous n‘attrapons pas les dopés sophistiqués“!

Richard Pound, en 1999, 1er président de l’AMA: „Ne jamais abdiquer le combat, ne jamais se laisser décourager, nous propagerons de meilleurs tests, une meilleure éducation et de meilleures investigations“!

John Fahey, ex-ministre des finances en Australie, successeur de R. Pound: «Nous voulons gagner le combat antidopage»!

Suit, Sir Craig Reedie, 1994 membre du CIO et en 1999 élu «Commander in the Order of the British Empire»!

En 2014, Président Reedie, favorise Chris Froome dans l’affaire AUT (autorisation d’usage à des fins thérapeutiques) et le «Mouvement pour un Cyclisme crédible», le prie gentiment d’abandonner immédiatement la présidence de la WADA!

Le 28.11.2018, Président Reedie se rend aux laboratoires de Moscou aux fins d'imposer (honi soit qui mal y pense!) à la RUSADA, un nombre pléthorique de sanctions disciplinaires! Pas moins de 15 „punitions“ disciplinaires de la part de l’IAAF, au lieu d’être exécutés de suite, se trouvent depuis en suspens!

De mal en pire en apparences, Sir Reedie, le «Monsieur Propre» du Sport Olympique et meilleur ami du Ministre des Sports russe, Witali Mutko, déclare officiellement de ne rien entreprendre qui pourrait menacer les «efforts» de la RUSADA dans le combat antidopage! Il faut savoir le faire!! Chose promise, chose dû? Loin de là!

À travers de toutes espérances et apparences, attendons le 9 décembre la décision de  l'exécutive de l'AMA, relative aux sanctions à décréter au détriment de la RUSADA! Espérons que même Wladimir Putin, bras de fer himself, puisse trancher un noeud gordique débordant de triches, de manipulations, de dissimulations et d’intimidations!

IAAF et TAS, comblant passivités et incompétences dans le cadre de „differences of human developement“, la vérité nous oblige de rappeler:

Apparemment - par hasard génétique - le taux de testostérone de Castor Semenya est trop élevé, les jambes de Dirk Nowitzki sont trop longues, le système cardio-vasculaire d’Eddy Merckx était en vérité un moteur de Formule 1, et la „gourmandise“ d’Armstrong résulte d’un défaut de son patrimoine génétique!

Ridiculité a son apogée, faut-il les radier en conséquence de tout classement? Pour «fraude» génétique, les destituer de toutes victoires et titres?

«Limité » par des données génétiques pouvant varier, ô combien, d'un sportif à l’autre, d’un individu à l’autre, aucun pourra dépasser son seuil, son cadre personnel et les meilleurs, grâce aux dispositions naturelles, s’imposeront où que ce soit!

IOC, AMA et consorts, apparemment bien maîtrisés par une Armada médicale, scientifique et législative, les créateurs et instigateurs de toute Agence antidopage existante, sont parfaitement conscients de l‘inutilité de contrôles antidopage, mesurant et déterminant exclusivement le „taux“ d‘hypocrisie!!

Toute chose ayant une fin(?) notons que nous ne saurons jamais combien de sportifs de haut niveau ont succombé (déficiences cardiaques et physiques non-décelées ou non-détectables) suite à l’utilisation de potions magiques, dopage et fraude allant de pair! Dans un état d'âme, apparemment ô combien humain, un cercle vicieux d'envies et d'incertitudes culmine dans un paroxysme de craintes et d'éventuels échecs!

Dans un monde globalisé, équité et humanité font cruellement défaut! Sport et Sportifs, paraît-il, sont régi uniquement par le fric!

«Humilité et travail me guideront»! (Witold Banka) Des apparences de moralité?

Le dopage est primordialement une question de moralité de tous ceux qui exploitent les sportifs à longueur d'année!

Le 09 Décembre à Paris, en attente d'une pénalité historique:
Au cas où les édiles de Moscou réussissent de «remettre les pendules à l'heure», la mort cérébrale de toute institution antidopage est imminente!

Georges Schranz
Stroossen