Il y a une vraie concurrence mondiale au niveau des illuminations pour Noël. Il faut mettre le paquet ce jour-là. Les considérations écologiques n’entrent pas en compte, un Noël brillant n’a pas de prix dans un monde des valeurs chrétiennes. Des centaines de millions d’euros sont « investis » dans cette féérie trompeuse.

A Calais la maire N. Bouchart avait en 2017 interdit la distribution de nourriture aux migrants car cela dérangeait, selon elle, la tranquillité publique. Et ceci surtout pendant la période de Noël. Calais a consacré en 2019 une enveloppe de 300.000 euros aux illuminations de Noël. « On a mis le paquet » !

Voilà qu’enfin le tribunal administratif de Lille (cf. La Voix du Nord, 23.12.2019) a annulé les décisions prises par la maire en 2017.

Solidarité Notre-Dame et solidarité migrants sont deux choses différentes. Les derniers auront droit cette année à un repas de Noël, bien à l’écart des lumières dorées des rues commerçantes.

Quelle « jolie » féérie trompeuse !

Edouard Kutten