L’homme est fait à l’image de Dieu.

Il est tout aussi infect, méchant et incalculable dans ses réactions. Si le « Schöpfer » déclenche les tsunamis et fait trembler la terre, provoquant des milliers de morts, son sujet invente la Mycotoxine T2, l’Anthrax, peut-être le Sida (si on en croit différentes informations), et maintenant, avec une vraisemblance confinant à la certitude, le Coronavirus.

Ce n’était ni la civette, ni la chauve-souris.

Un accident de parcours ?

Ou un sabotage ?

Qui sait ?

Pour beaucoup un inquiétant questionnement, si on veut bien se rappeler certains événements et divers propos tombés dans l’oubli.

Les événements :

- Songeons au projet d’État « Coast » mené par cette ordure de Wouter Basson, Docteur de la mort, à l’encontre des populations noires.

- Songeons à un laboratoire de Sverdlovsk qui avait laissé échapper de l’Anthrax le 30.03.1979.

Les propos :

Le 31.10.1953, le général McAuliffe déclarait que l’emploi de l’arme bactérienne constitue une manière idéale, car on peut l’utiliser sans que cela se remarque.

D’autres officiels et militaires américains avaient affirmé « que cette arme a la particularité de ne s’attaquer qu’aux (sic) vies humaines, épargnant les infrastructures.

*

Le coup, si coup il devait y avoir eu, il serait fort réussi.

La Chine se vide !

Elle est à bout de souffle.

CUI PRODEST ?

Le 04 février 2020.

Gaston VOGEL