L’humanité est en danger. La vaccination de masse serait à même de nous rendre libertés et prospérité.

Le mot d’ordre est la solidarité, afin de grossir les troupes à opposer au virus.
En 1940-44, nous étions en guerre et ce n’est que l’action unie des peuples qui en est venue à bout. En 2021, par analogie, nous ne gagnerons pas la bataille sans action concertée ; le Coronavirus a déjà tué 1,7 millions d’humains. La crise est immense : les Etats arrivent aux limites de leurs ressources et les populations perdent leurs libertés.

Seule la vaccination de masse contre Covid-19 pourra vaincre la pandémie ainsi que le cercle vicieux des confinements. Le virus perdra en nuisance si au moins 70 % de la population est vaccinée. Après le Canada, les Etats-Unis, le Royaume Uni, nous aurons le grand privilège en Europe d’être parmi les premiers servis en vaccins.

Chacun de nous peut profiter de la chance offerte et se protéger. Mais les bienfaits d'une vaccination se mesurent par 100 000 d'habitants, et non pas au niveau individuel. Dans l’histoire de la médecine, depuis le XVIIIe siècle, la vaccination a été un facteur décisif de progrès des peuples, à travers une meilleure longévité, une moindre mortalité infantile, la richesse et la résilience des nations. Ainsi par exemple, la guerre contre la variole a été gagnée grâce à la vaccination. Les bienfaits généraux à attendre d’une vaccination de masse contre Covid-19 dépassent largement les éventuels risques.

Il existe au moins 10 raisons importantes pour se faire vacciner contre Covid-19, en fonction de la disponibilité des vaccins

  1. Les effets médicaux escomptés de la vaccination contre Covid 19 sont importants: réduction du risque de mortalité et de complications aigues et chroniques, atteignant les personnes de tous âges, mais surtout les vulnérables. Ces complications impliquent invalidité et perte d’autonomie. Vaccinons-nous pour éviter la multiplication des handicaps de santé chroniques !
  2. La vaccination aussi large que possible va décharger le système de santé et réduire la tension sur le front des malades Covid dans les hôpitaux. Les professionnels de santé de première ligne, qui sont fatigués par de longs mois sur le front, sont préoccupés par l'évolution de la surcharge de travail dans les services et ont du mal à toujours apporter une réponse thérapeutique humaine et patiente. En début d’année 2021, en cas d'une épidémie de grippe, cela conduirait à une situation sanitaire critique, déplorable pour tous. Vaccinons-nous par solidarité et respect envers les professionnels sur le front Covid-19, afin d’éviter que les hôpitaux ne collabent par surcharge en travail!
  3. Un nombre incroyable de 5-10 concitoyens vulnérables meurent chaque jour au Luxembourg de maladie Covid. Cela équivaut à un avion plein de passagers s’écrasant chaque mois. Autant de morts dans un avion chaque mois ne généreraient-ils pas plus de vagues que tous ces morts par Covid-19 ? Il s’agit d’une situation dramatique que nous ne pouvons pas tolérer éthiquement sans agir si nous voulons encore pouvoir nous regarder dans le miroir. Nous sommes tous responsables, car demain ce sera possiblement le tour de nos bien-aimés. Par humanité et respect, faisons-nous vacciner afin de freiner cette hécatombe!
  4. Dans les maisons de retraite et centres de soins pour personnes âgées, le confinement est la cause d'une solitude extrême des seniors, qui parfois ne voient pas leur famille pendant des mois et sont condamnés à mourir dans la solitude. Réciproquement, leurs bien-aimés ne peuvent pas dire au revoir à leurs parents et le deuil est de ce fait rendu difficile. Par humanité et dignité, faisons-nous vacciner afin d’atténuer la détresse des seniors !
  5. La jeunesse est également contrainte au confinement, solitaire à domicile devant l’ordinateur, en enseignement à distance, privant élèves et étudiants du dialogue face à face avec leur pairs et professeurs. Les jeunes ne peuvent pas voir leurs amis et vivre à leur contact, faire du sport en groupe, fêter et faire de nouvelles connaissances, flirter et avoir des relations amoureuses, faire des expériences de vie essentielles pour forger une personnalité. Vaccinons-nous afin que les jeunes aient la possibilité de vivre leur vie, pour devenir des adultes responsables !
  6. Les secteurs indépendants les plus touchés sont ceux de la gastronomie, de l'hôtellerie et de l'événementiel, représentant de nombreux emplois. En situations répétées de confinement, les entreprises fonctionnent pour une bonne part en chômage partiel ou sont à l'arrêt complet. Nombre d’entre elles ont vu fondre leurs revenus. Vaccinons-nous par solidarité, respect et sentiment d’équité envers les indépendants, pour éviter licenciements et chômage de masse !
  7. Un secteur des plus touchés par le confinement est celui de la culture, stimulant de l’âme et de l’identité, élément de cohésion dans une société. La fermeture des salles et l’absence de contact des artistes avec leur public sont douloureux à vivre pour les concernés, dont bon nombre n’ont pas de situation financière solide. Vaccinons-nous par solidarité et respect afin que la vie culturelle puisse s’exprimer pour le bienfait de nos esprits !
  8. Les Etats ont contracté des dettes immenses pour financer la gestion de la crise de santé et nous sommes dans une récession économique, alors que le champ est libre pour la Chine, dont le PIB a augmenté pendant la crise. Les milliards de dette grèveront nos budgets pendant des décennies. Faisons-nous vacciner, soyons responsables et solidaires envers la jeune génération actuelle, qui aura à endosser la lourde charge de la dette publique !
  9. Notre bien-être émotionnel dépend des mille liens humains à travers nos réseaux. Comme ces interactions se sont raréfiées, nous avons perdu nos repères habituels. En conséquence aux confinements, la tendance à la dépression, à l'angoisse, aux psychoses et aux suicides ont augmenté, de même que la violence conjugale. Faisons-nous vacciner, soyons solidaires envers ceux qui souffrent dans leur âme, afin que revienne la joie de vivre !
  10. Au prix de persévérance dans la lutte contre des maladies infectieuses, on était en train de les vaincre (polio) ou de les endiguer (choléra, HIV, malaria, tuberculose, etc.). L’arrêt des activités sur le terrain a un impact négatif ; par exemple la tuberculose multi-résistante risque de se disséminer. Afin de favoriser la reprise des programmes de lutte anti-infectieuse, vaccinons-nous par sentiment d’équité envers ceux exposés dans le Tiers-Monde !
En conclusion, en situation de pandémie mondiale, la vaccination de masse contre Covid-19 - un rendez-vous avec l’histoire - présente de multiples implications éthiques. Le défi est majeur; notre mode de vie libre est en danger. Etre vacciné, c'est grossir les troupes qui feront barrage à la progression agressive du virus. Se faire vacciner, pour se protéger soi-même et les autres, est un acte de solidarité, de respect, d’équité et de responsabilité en faveur de la santé collective. Car l’état de santé moyen d’une population est un paramètre de bien-être, de prospérité et d’avenir.

Dr Claudine Als