Il faut savoir qu’un confinement, tel qu’on nous l’impose, amène inexorablement à une violation des « droits fondamentaux de l’Homme », Article 25, alinéa1  à „Toute personne a droit à un niveau de vie garantissant santé et bien-être de lui-même autant que de sa famille, inclus sécurité, aide, service social, habitation etc.! Cela dit nous devons admettre que Covid 19. nous apprend comment vivre de plus en plus difficilement, de vivre de façon de plus en plus restrictive dans un monde devenu cruellement complexe!

On ne sait plus ce qui est bon ou ce qui est mauvais! On ne sait plus qui dit juste ou qui dit faux! Dans ce contexte, au lieu d‘exercer à merveille „l’arrogance du pouvoir“, au lieu de „réagir“ repressivement, voir inconsciemment, le crédo logique de toute Administration, du Legislateur et de toute autorité: „Soutenir et encourager tout citoyen prenant soin de sa famille, de ses biens et de sa demeure“, s’impose d‘une évidence aussi banale que simple! A cet égard, en „bon père de famille“, notre Gouvernement a réagi rapidement avec doigté et beaucoup de détermination! Nonobstant il faut constater qu’un nombre pléthorique de concitoyens vient d’atteindre un point de rupture véritable du point de vue financier autant que du point de vue santé! Triste certitude et unique vérité qui ne peut laisser indifférent personne!!

Fin mot: Dans un réflexe de legitime défense - dans une société d’Egoisme dominée et complétée par la Jalousie, dans un ultime aveu d’impuissance: „Il ne faut pas commencer de se  « sacrifier » pour tout ce qu’on aime, sinon on finira par haïr tout pour ce qu’on s’est sacrifié!

Georges Schranz

Strassen