Sous prétexte qu’il fallait empêcher la panique, bon nombre de décisions furent prises pendant la pandémie entre « experts » en vase clos.

Cette pratique est le cas échéant toujours en vigueur dans beaucoup de pays. La France vient de livrer un exemple modèle dans le contexte de la crise d’énergie. Sans employer le terme de « confinement énergétique », Macron a chargé le Conseil de défense d’élaborer des mesures de sobriété énergétique. En désignant le Conseil de défense, il contourne le Parlement et fait impression sur la majorité silencieuse de la population.

Les paroles de Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, sont claires : « Economiser l’énergie partout, tout le temps et tout de suite » (cf. Le Parisien, 30.08.2022). Il s’agit d’une annonce d’un confinement énergétique caché ! On prépare la population au scénario du pire, comme lors de la pandémie pour la rendre docile. Nul n’osera mettre en question les décisions très sélectives prises par un Conseil de défense d’experts travaillant en toute sérénité loin des joutes de l’Assemblée nationale.

La démocratie participative est de nouveau le grand perdant et ceci non seulement en France !

Edouard Kutten