La grève dans les raffineries françaises a rappelé à quel point l’on est encore dépendants des énergies fossiles. Cette dépendance n’est pas toujours voulue. En France, par exemple, 3 personnes sur 4 sont tributaires de leur voiture pour aller au travail ou amener les enfants à l’école, du fait que l’infrastructure des moyens de transports publics est défaillante dans beaucoup de régions.

Mais l’on s’inquiète surtout pour l’industrie et pour garantir ses besoins en énergie d’aucuns pensent au recours massif au nucléaire. La France n’est pas la seule en cause !

En Allemagne, par contre, le nucléaire divise en pleine crise plus qu’il n’unit. On tarde à trancher le sort des 3 derniers réacteurs encore en service. L’on sait que fermer des réacteurs coûte de l’argent ! 24 milliards d’euros ont été accordés comme dédommagement aux opérateurs des réacteurs nucléaires en Allemagne.

La France néanmoins fonce sur l’énergie nucléaire espérant remettre en marche au plus vite les centrales « au repos ». Elles souffrent d’une corosion parfois très avancée, comme à Cattenom, par exemple, où les circuits d’injections de sureté posent problème. Ceci est le résultat d’un entretien bâclé « bon marché ».

Mais l’inactivité prolongée des centrales à cause de réparations ne devrait pas dépasser le mois de décembre, au risque de provoquer une crise énergétique, à moins que l’Allemagne accepte d’exporter du courant allemand vers l’hexagone. Un « geste de solidarité » qui aurait son prix. L’Allemagne avait prévu de fermer ses 3 derniers réacteurs à la fin de l’année, mais la pression des industries énergivores a amené un changement d’horaire. La durée de vie des réacteurs en question pourrait être prolongée d’un an. On est en pleine improvisation !

La politique d’improvisation européenne est la conséquence d’une désunion au niveau énergétique d’un côté, et d’une politique énergétique du profit de l’autre, dont les suites touchent aussi de plein fouet le Luxembourg.

L’accès à l’énergie devient de plus en plus un privilège !

Edouard Kutten