Lors de leurs campagnes pour les élections législatives de 2018, quasiment tous les partis politiques se déclaraient en faveur d’une augmentation ...

... en logements locatifs « abordables ». Ce qui était remarquable dans un pays où la propriété est la norme. Or, pour un nombre croissant de la population, également pour ceux qui disposent du droit de vote, l’accession à la propriété ne fonctionne plus. Et la pénurie des logements abordables commence à poser un problème d’attractivité pour le Luxembourg. Donc, le gouvernement Gambia II a promis un changement de paradigme et l’accord de coalition parle d’une « action concertée ». Pourtant, il n’est toujours pas clair ce que cela veut dire. Le Land publie, avec son édition de ce vendredi, un supplément « Immobilier » consacré à la politique du logement.

Dat neit Lëtzebuerger Land ass vun e Freideg, de 15. Februar un am Kiosk.