Betraffe Leit dierft interesséieren, dass den Adapto-Bus-Service an Zukunft wäert gratis sinn. Stéchdatum ass den 1. Mäerz 2020.

Viru Kuerzem hat den Transportminister François Bausch dat nach refuséiert, mam Argument, den Adapto wier net mam ëffentlechen Transport ze vergläichen, well et een „Dier-zu-Dier-Service" wier.

Elo soll eng Reservatiouns-Zentral geschaaft ginn, déi d'Itinerairë méi effikass organiséiere soll. Et ginn och nei Formulairen ausgeschafft, fir den Adapto-Service unzefroen.

An Zukunft ass den Adapto nëmmen nach fir Leit mat reduzéierter Mobilitéit, oder Persounen, déi net op den ëffentlechen Transport zeréckgräife kënnen.

Dës Moossnam ass eng Reaktioun op eng Petitioun, déi de 4. Abrëll 2019 agereecht gouf, an am Ganze 5895 Ënnerschrëfte krut.

Offizielle Communiqué

Le transport spécifique «Adapto» sera réformé et profitera de la gratuité des transports publics (23.09.2019)

Communiqué par: ministère de la Mobilité et des Travaux publics

Le gouvernement a prévu dans son accord de coalition, concernant les services de bus à la demande réservés aux personnes à mobilité réduite, que «les critères d'accès actuels seront évalués dans le but de réserver cette offre strictement aux personnes qui ne sont ni en mesure de recourir aux transports publics ordinaires ni d'avoir recours à leur propre voiture. La substitution d'un transport organisé par une aide financière pour les bénéficiaires est à analyser».

François Bausch, ministre de la Mobilité et des Travaux publics, s'est concerté récemment à ce sujet avec les ministres concernés par la thématique des transports pour personnes à besoins spécifiques, à savoir la ministre de la Famille et de l'Intégration, Corinne Cahen, le ministre de la Sécurité sociale, Romain Schneider, et le ministre de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch, ainsi que des représentants du ministère du Travail, de l'Emploi et de l'Économie sociale et solidaire.

Suite à cette entrevue ainsi qu'aux travaux préliminaires au sein du département de la mobilité et des transports, les points principalement retenus dans le cadre des transports spécifiques occasionnels «Adapto» sont les suivants:

• Le système des transports «Adapto» ne sera pas substitué par une aide financière. Le transport sera maintenu, mais l'accès et l'organisation en seront réformés.
• Les conditions d'accès aux transports «Adapto» seront modifiées. Le transport sera réservé aux personnes handicapées et à mobilité réduite, n'ayant pas d'autres possibilités de se déplacer. De nouveaux formulaires de demande d'accès seront établis.
• Le ministère de la Mobilité et des Travaux publics, Département des transports, créera une centrale de réservation nationale. Cette centrale organisera les itinéraires de manière à regrouper efficacement les clients pour répondre à leurs besoins de déplacement sous forme d'un transport collectif.
• Une Commission d'évaluation nationale est créée, chargée d'évaluer les demandes.

Le programme gouvernemental comporte également l'introduction de la gratuité des transports publics sur le territoire du Grand-Duché de Luxembourg, prévue pour le 1er mars 2020.

Afin de ne pas discriminer les personnes qui sont dépendantes du service de transport «Adapto», il est prévu de mettre en œuvre la réforme y relative dans les meilleurs délais et d'étendre sous ces conditions la gratuité également aux transports «Adapto».

Le Département des transports ainsi que tous les acteurs et opérateurs de réseaux de transports publics nationaux mettent tout en œuvre pour augmenter constamment l'accessibilité des moyens et infrastructures des transports publics. Les réalisations, d'ailleurs préconisées par la Convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées, reflètent parfaitement les objectifs visés dans le cadre de la politique d'inclusion poursuivie par le gouvernement. Les personnes qui détiennent une carte d'invalidité, émise par le ministère de l'Intérieur conformément à la loi du 23 décembre 1978 concernant les cartes de priorité et d'invalidité, peuvent d'ailleurs déjà aujourd'hui utiliser gratuitement les transports publics.

Le ministre de la Mobilité et des Travaux publics saisira le gouvernement en conseil des modalités de cette réforme.