Am Code de la route ginn et zanter dësem Joer 2 nei Definitiounen, déi e Freideg de Mëtteg am Mobilitéitsministère virgestallt goufen.

Elektromobilitéit / Reportage Fanny Kinsch

Et ginn elo d'Engins de déplacement personnel, d'EDPen. Domat gemengt sinn Trottinetten, Skateboarden an aner ganz kleng Gefierer ouni Motor. Déi dierfe sech mat de Foussgänger den Trottoir deelen, esou de Mobilitéitsminister François Bausch: "Um Trottoir dierf een nëmme mat net-elektresch-ugedriwwe Saache fueren, wéi Skateboard oder sou, an da muss een d'Marche au pas, dat heescht, déi maximal 6 km/h respektéieren."

Fir Gefierer ouni Motor brauch een och keen extra Ekipment. Anescht ass dat bei de "micro-véhicules électriques". Zu dësen elektresche Micro-Gefierer gehéieren Trottinetten oder Rull-Brieder mat engem elektresche Motor mat enger Kraaft vu bis zu 0,25 kW, déi mat bis zu 25 km/h fuere kënnen. Si gi wéi Vëloen ugesinn a mussen deemno op der Strooss oder op der Vëlospist fueren.

"Well natierlech déi elektresch Trottinetten, wann ee mat deenen um Trottoire fiert, ech gesinn haut Leit, déi op de Büro zum Beispill schaffe fueren, dat ass ganz schéin, mat esou enger elektrescher Trottinette, schéi gemittlech am Kostüm. Déi fueren awer relativ séier an de Foussgänger, éischtens eeler Leit, déi fille sech doduerch a Gefor, déi fille sech onsécher an den Trottoir ass awer geduecht, principalement fir de Foussgänger, an dee soll sech do sécher spieren, respektiv, deejéinegen, mat deem een den Trottoir deelt, misst sech da sou verhalen, datt en d'Foussgänger respektéiert, a mat enger elektrescher Trottinette ass dat wierklech net méiglech."

Fir Kanner ënner 13 Joer zielt dat natierlech net. Dës kleng Gefierer mussen och mat Bremsen, Luuchten an enger Schell ekipéiert sinn.

Dës elektresch Mikrogefierer mussen och, sou wéi d'Vëloen, mat Bremsen, enger Schell a Luuchten ekipéiert sinn.

"Dat kann een natierlech och maachen, andeems een dat um Helm huet, wann een en Helm ophuet zum Beispill, et kann een och d'rout Luucht um Rucksak hannen hänken hunn. Wat wichteg ass, si dierf net blénken. Dat heescht, sou gutt déi wäiss Luucht vir, wéi déi rout Luucht hannen, déi muss uniform wäiss a rout liichten."

Dat gëllt iwwerdeems elo och fir Vëloen. Am Géigesaz zu Vëloe musse bei den elektresche Mikrogefierer d'Luuchten awer och am Dag ëmmer u sinn.

Et wiere virdru vill Onkloerheete ginn, seet de Mobilitéitsminister François Bausch: "Do sinn natierlech där Gefierer vill bäi komm, Leit, déi op engem Rad stinn, Trottinetten, elektresch, net elektresch, Skateboard, ... an et war immens wichteg, datt mer kloer Reegelen hunn, fir déi eenzel Gefierer, déi et den Ament gëtt. A mir wollten et och esou reegelen, wann elo nach Saache bäikommen, der Phantasie ass jo keng Grenz méi gesat, wat elo an Zukunft alles méiglech ass, duerch elektresch Gefierer, datt et da just nach déi 3 Kategorien do gëtt an da jidderee weess, ech falen elo an déi do, jee nodeem, wat ech mer dann uleeën a fir iwwerhaapt kënnen ze fueren."

Communiqué

François Bausch a présenté les dispositions micro-mobilité et la nouvelle campagne de sensibilisation Respect my Space (26.02.2021)

En date du 26 février 2021, François Bausch a présenté les nouvelles dispositions en matière de micro-mobilité ainsi que la nouvelle campagne de sensibilisation Respect my Space.

Nouvelles dispositions sur la micro-mobilité

Le Code de la route distingue dès lors entre le terme de micro-véhicule électrique et l'engin de déplacement personnel.
Le micro-véhicule électrique regroupe tous les nouveaux engins de petite dimension électriques avec au moins une roue, avec ou sans siège et conçu pour une seule personne comme les trottinettes électriques ou les mono-roues. La puissance du moteur ne dépasse pas 0,25kW ; les vitesses par construction doivent se trouver entre 6 et 25 km/h et sa longueur ne dépasse pas les 1,5 mètres.

Il faut disposer d'un frein pour les véhicules à une seule roue et d'au au moins deux freins agissant sur au moins deux roues pour les véhicules à plusieurs roues ainsi que d'un avertissement sonore. En termes d'éclairage, il faut un feu lumineux à l'avant, un feu lumineux rouge à l'arrière d'une hauteur de 40 cm du sol et des catadioptres latéraux. L'éclairage doit être allumé de jour et de nuit et ni clignoter, ni éblouir. Afin de garantir d'être constamment vu, les conducteurs peuvent toutefois attacher des éléments réfléchissants ou des éclairages alternatifs sur leurs vêtements ou sac-à-dos.

Les règles du Code de la Route en terme de circulation pour cyclistes s'appliquent. A partir de 10 ans on a le droit et à partir de 13 ans il est obligatoire de circuler sur les endroits prévus pour cycles ou bien sur les voies de circulation. Avant 10 ans, les trottoirs et autres endroits prévus pour les piétions peuvent être utilisés, toujours en respectant la priorité de ceux-ci.

L'engin de déplacement personnel réunit tous les petits moyens de transports avec des roues fixées au pied ou comportant une planche mais non électrique comme les skateboards, les vélos d'enfants et les trottinettes. Si l'engin de déplacement personnel est conçu pour des enfants, il n'est pas autorisé de dépasser une vitesse maximale de 6 km/h.

Le Code de la Route indique ni un équipement ni un éclairage obligatoire, toutefois le port d'un casque et l'installation d'un avertissement sonore sont recommandés.

Comme les engins de déplacement personnels équivalent aux piétons, ils peuvent être utilisés sans restrictions sur les trottoirs et tous les espaces réservés aux piétons, toutefois sans dépasser la vitesse à l'allure du pas ainsi que sur les voies signalées par un panneau routier indiquant des patins à roulettes.

Bonne tolérance du grand public envers la trottinette électrique

Le sondage « Mobilités actives 2020 » effectué entre le 21 septembre et le 1er octobre 2020 a donné comme résultat que les trottinettes sont plutôt bien tolérées par les adultes résidents, tant sur les pistes cyclables que sur les trottoirs pour les trottinettes non électriques, même si les seniors sont moins enthousiastes que les moins de 35 ans. Les règles qui entrent maintenant en vigueur dans le Code de la Route se couvrent donc avec ces résultats.

Nouvelle campagne de sensibilisation Respect my Space

La sécurité sur nos routes est aussi, et de plus en plus, une question de respect entre tous les usagers, qu'il se déplacent à pied, à deux-roues ou dans un véhicule motorisé. Tout comme le dépassement des limitations de vitesse, le non-respect de la distance de sécurité sous toutes ses formes constitue un facteur prépondérant, trop souvent sous-estimé, d'insécurité routière.

Les distances de sécurité peuvent être mesurées par rapport à un véhicule qui précède, que l'on dépasse ou par rapport à un point donné de l'infrastructure, principalement en ce qui concerne les règles d'arrêt et de stationnement. En voici quelques-unes qui sont tout particulièrement axées sur une cohabitation respectueuse et sûre entre tous les usagers de la route :

Les distances de sécurité par rapport aux véhicules qui précèdent

- Le code de la route prévoit que l'intervalle par rapport au véhicule qui précède doit être au moins égal à la distance parcourue en 2 secondes. Plus la vitesse est élevée, plus cette distance doit être grande.
- Dans les tunnels, lorsque la fluidité de la circulation se réduit, il faut maintenir une distance minimale de 5 mètres par rapport au véhicule qui précède.
Ces règles permettent d'éviter une collusion en cas de freinage, en donnant à l'usager qui suit la distance d'arrêt nécessaire pour réagir en toute sécurité à un imprévu. Elles garantissent également une meilleure fluidité du trafic, en réduisant la nécessité de coups de freins intempestifs. Enfin, en respectant l'espace des autres usagers et en évitant de les harceler, on réduit leur stress et donc le risque d'erreurs.
Assurer que tous les usagers puissent occuper l'espace de manière sûre, confortable et sans stress, c'est aussi l'objectif des distances de sécurité latérales.

Les distances de sécurité latérales :

- La distance latérale minimale à observer par le conducteur d'un véhicule automoteur lorsqu'il dépasse un cycle est d'au moins 1,5 mètre. Plus la vitesse est élevée lors du dépassement d'un cycliste plus il convient d'augmenter cette distance. Idéalement, les 4 roues du véhicule qui dépasse devraient se trouver sur la voie venant en sens inverse.
- Par rapport aux autres usagers aussi, au moment du dépassement, il faut garder une distance latérale suffisante pour ne pas les mettre en danger. Le code de la route ne définit pas précisément cette distance, mais elle dépend essentiellement de l'infrastructure et de la vitesse dans laquelle est effectuée le dépassement et dans laquelle se déplace le véhicule ou le piéton dépassé.

- La distance latérale à observer par un cycliste par rapport à des véhicules garés en bord de chaussée, correspond idéalement à la largeur d'une portière de voiture. De ce fait, un cycliste ne se met pas en danger, même si l'automobiliste ne s'assure pas par la « poignée hollandaise *» du passage éventuel d'un cycliste à sa gauche.
Et même arrêtés, les véhicules peuvent représenter un danger, surtout lorsqu'ils réduisent la visibilité des autres usagers. C'est pour cela que là aussi, le code de la route a prévu certaines distances de sécurité particulières.
Respecter les autres usagers c'est respecter leur espace. Les distances de sécurité sont là pour la sécurité de tous. En les respectant, la cohabitation sur l'espace publique sera plus agréable et moins stressante pour tous.
*Poignée hollandaise : le chauffeur ouvre la portière avec sa main droite au lieu de sa main gauche avant de sortir du véhicule du côté gauche, ce qui lui permet en même temps d'apercevoir tout vélo qui pourrait se trouver au niveau de la portière.

Campagne de sensibilisation Respect my Space

Respecter les autres usagers, c'est respecter leur espace. Les distances de sécurité ont été définies en vue de renforcer pour la sécurité de tous. En les respectant, la cohabitation sur l'espace publique sera plus agréable et moins stressante pour chacun de nous. Et des vies sauvées!

En optant pour un ton non moralisateur, nous avons voulu faire appel au sens du respect de chacun d'entre nous envers les autres usagers de la route. Cette approche est soulignée dans les spots vidéo et radio par le choux d'un grand classique musical des années '60 : Respect
Par Aretha Franklin. Le look résolument rétro correspond cette chanson.