Eng 20 Entreprisë si scho mat derbäi, zum Beispill gëtt da mat de Ministèren zesummegeschafft, fir en elektresche Fuerpark op d'Been ze stellen.

2/3 vun den Emissioune verzeechent Lëtzebuerg nämlech am Beräich vum Transport. Ee wichtege Pilier, fir d'Emissiounen erofzesetzen, ass dowéinst d'Ëmklammen op Elektrogefierer. D'Primme fir Elektroautoen a -Vëloen goufen an deem Kader jo scho verlängert.

Den Energieminister Claude Turmes huet betount, dass de Stroum, mat deem d'Autoen da kënnen opgelueden ginn, zu 100% erneierbar ass. Ma och wann d'Klimaziler fir d'Joer 2020 erreecht goufen, wier ee sech awer bewosst, dass am leschte Joer wéinst der Pandemie villes net esou war wéi soss.

De Stopp vum Fluchverkéier an de verstäerkten Homeoffice hätt och dozou bäigedroen, dass manner Emissioune gemooss goufen. Ma dës Acquise wéilt een elo net verspillen, esou d'Ëmweltministesch Carole Dieschbourg.

Fir eng ressourcëschounend an nohalteg Mobilitéit wier et dann och wichteg, bewosst Alternativen zum Auto ze notzen, esou den Transportminister François Bausch. Soss wier et nämlech och mat Elektroautoen net méiglech, d'Stroossen ze entlaaschten an d'Stauen ze verhënneren.

Am Februar vun dësem Joer sinn iwwert eng Millioun Kilometer mam Stroum aus de Chargy-Bornë gefuer ginn. Bis 2030 sollen zu Lëtzebuerg 49% vun alle Gefierer elektresch oder hybrid funktionnéieren.

Dobäi kommen d'RGTR-Busser, déi den Ament schonn zu 7% elektresch ënnerwee sinn. Bis 2025 soll den RGTR-Reseau zu 50% elektresch sinn an domadder eng nohalteg Alternativ zum Auto bidden.

Schreiwes

François Bausch, Carole Dieschbourg et Claude Turmes ont présenté l’initiative «Stroum beweegt – Elektresch an d’Zukunft» (31.03.2021)

Communiqué par: ministère de l'Énergie et de l'Aménagement du territoire / ministère de l'Environnement, du Climat et du Développement durable / ministère de la Mobilité et des Travaux publics

En date du 31 mars 2021, le Vice-Premier ministre, ministre de la Mobilité et des Travaux publics, François Bausch, la ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable, Carole Dieschbourg, et le ministre de l’Énergie, Claude Turmes, ont présenté l’initiative «Stroum beweegt – Elektresch an d’Zukunft», soutenue par myenergy, la structure nationale pour une transition énergétique durable.

Par le biais d’une démarche collective rassemblant les différents acteurs publics et privés engagés pour la mobilité électrique au Luxembourg, l’initiative a comme objectif de soutenir et de faire progresser le développement du marché de l’électromobilité au Luxembourg et de surmonter les obstacles existants.

L’électromobilité: un rôle clé dans la mobilité de l’avenir

En lien avec l’objectif national d’atteindre 49% concernant la part des voitures électriques dans le parc automobile d’ici 2030, l’initiative, annoncée lors de la présentation officielle du Plan national intégré en matière d’énergie et de climat (PNEC), aidera à accélérer cette transition. La réduction significative des émissions de gaz à effet de serre et de la consommation d’énergie dans le secteur des transports est un défi majeur, et l’électromobilité joue un rôle important dans l’atteinte de cet objectif. De plus, l’électromobilité contribue également à réduire les émissions locales de polluants atmosphériques et de bruit.

Aujourd’hui au Luxembourg, non seulement les ménages, mais aussi toutes les bornes de recharge publiques Chargy sont déjà alimentées en électricité verte 100% renouvelable. 7% des kilomètres parcourus en 2020 par les bus du RGTR l’ont été en mode électrique, avec comme objectif 100% d’électrification d’ici 2030.

Le réseau national de bornes de recharge Chargy comprend à ce jour environ 1000 points de recharge. En février 2021 environ 190.000 kWh d’électricité verte ont été chargés, ce qui correspond à environ 1.100.000 kilomètres parcourus en véhicule électrique. De plus, 88 bornes SuperChargy, offrant une charge ultra rapide des véhicules électriques, seront installées sur les principales aires de services routières et autoroutières ainsi que sur certains parking P+R dans le pays.

De surcroît, le nombre de voitures électriques individuelles augmente de plus en plus avec 11,2% des nouvelles immatriculations en 2020. L’initiative «Stroum beweegt – Elektresch an d’Zukunft» vise à accélérer ce développement.

«L’année 2020 a été cruciale en matière d’électrification du parc routier avec plus de 2 millions de nouvelles immatriculations en Europe, dont plus de 5.000 au Luxembourg. Plusieurs facteurs ont joué un rôle dans la transition vers l’électromobilité: les exigences européennes en matière d’émissions moyennes de CO₂ imposées aux constructeurs automobiles, les mesures gouvernementales pour la promotion de l’électromobilité et finalement de nombreuses initiatives d’acteurs privés et publics. Toutes ces mesures sont parfaitement mises en évidence par l’initiative «Stroum beweegt – Elektresch an d’Zukunft», a précisé le Vice-Premier ministre et ministre de la Mobilité et des Travaux publics, François Bausch.

Carole Dieschbourg, ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable: «Considérant que 67% de nos émissions en CO2 sont liées au transport, l’électromobilité est le facteur sin qua non pour la réalisation non seulement de nos objectifs climatiques, mais également de la qualité de l’air et du bruit. Afin de soutenir la dynamique positive dans le marché automobile, nous venons tout justement de prolonger d’un an nos primes Clever fueren allant jusqu’à 8.000 euros. L’initiative Stroum beweegt nous permettra de consolider cette dynamique en fédérant et en valorisant mieux les efforts d’un nombre croissant d’acteurs».

Concevoir la transition électrique ensemble: tel est l’objectif de «Stroum beweegt – Elektresch an d’Zukunft»

«Avec Stroum beweegt – Elektresch an d’Zukunft, nous voulons regrouper tous les acteurs du pays qui travaillent sur la mise en œuvre concrète de l'électromobilité sous toutes ses facettes. Ensemble nous voulons faciliter le passage à la mobilité du futur, respectueuse du climat», a précisé le ministre de l’Énergie, Claude Turmes.

L’initiative «Stroum beweegt – Elektresch an d’Zukunft» se divise en deux niveaux:

  1. Labellisation des acteurs: signature d’une charte, présentation d’une mesure / d’un projet concret, et engagement à soutenir le développement du marché de l’électromobilité;
  2. Plateforme pour l’échange entre les acteurs engagés: organisation de réunions de travail ayant comme but de faire progresser la mobilité électrique au Luxembourg.
La plateforme pour l’échange entre les acteurs et la mise en œuvre d'activités conjointes visent à exploiter des synergies. Un premier échange au niveau de la plateforme est prévu en juin 2021.
Actuellement, 20 acteurs du monde professionnel (acteurs publics, fournisseurs d’énergie, compagnies de bus, centres de recherche…) ont obtenu le label «Stroum beweegt» au préalable et ont ainsi démontré leur responsabilité et leur engagement exemplaire.

Les mesures et projets comprennent, par exemple, l’électrification du transport public, la création d'installations de recharge dans les bâtiments résidentiels et non résidentiels, l'établissement d'un réseau national de recharge rapide pour les véhicules électriques, la formation et la qualification ciblées du personnel spécialisé, les ajustements réglementaires ou encore le développement rapide du marché des véhicules.

Stroumbeweegt.lu : un aperçu de toutes les mesures et projets

Un site web, www.stroumbeweegt.lu, fournit des informations concernant l’initiative et les acteurs participants. «Stroum beweegt – Elektresch an d’Zukunft» est ouvert à tout autre acteur souhaitant également être labellisé et ainsi contribuer à la réalisation de l’objectif. Ils sont invités à remplir le formulaire d’adhésion mis à disposition sur le site web.