Vitesse, Alkohol, Onopmierksamkeet sinn d'Haaptursaache bei Accidenter op eise Stroossen. Den Haaptfokus vun dëser Campagne läit awer enzwousch anescht.

No éischter rouegen 8 Méint, beschreift den zoustännege Minister François Bausch de Bilan vun de Méint September an Oktober als eng Katastroph, wat d'Zuel u schwéier Blesséierten an Doudesaffer ubelaangt. Et kéint een ni genuch sensibiliséieren. Déi neist Campagne vu Ministère a Sécurité Routière stellt dëst Joer de géigesäitege Respekt am Verkéier an de Mëttelpunkt.

Acteure spillen Zeenen aus dem alldeegleche Verkéier no. Wien d'Leit direkt uschwätze wëll, muss fir en Iwwerraschungsmoment suergen.

A 7 verschidde Spotten gëtt sech dermat beschäftegt, wéi Foussgänger an Automobiliste mam Handy ëmginn. Thematiséiert gëtt och den Ofstand zum Cyclist, den doudege Wénkel, de Winker. Kléng Gesten, déi derzou bäidroen, dat Zesummeliewen um Vëlo, am Auto am géigesäitege Respekt leeft.

"Déi meescht Spotte schwätze vu Saachen, wou een einfach de Respekt temoignéiert vun deenen aneren Verkehrsteilnehmer. Dorëms ass et mer gaangen. Manéieren a Respekt ass eppes wat, een am Verkéier an am alleguerte Liewen erëm eng Kéier däerf aféieren", sou de Paul Hammelmann, President vun der Sécurité Routière.

Dëst Joer gëtt sech bewosst net mat der Vitess, dem Alkohol an der Ceinture beschäftegt. Ma éischter sinn et d'Klengegkeeten, déi um Enn am Alldag nerven.

"Dat och dann zu Accidenter féiert: wann ech eng kéier net oppassen op den doudege Wénkel an et kënnt e Vëlosfuerer op der Pist riets gefuer, da kann ech deen, wann ech ofbéien técken. Wann ech de Winker net eraus maachen. Wann ech d'Distanz net anhalen. Alles dat sinn kleng Deeler, déi solle beleeën an där Campagne, datt et op alles ukënnt", sou de Mobilitéitsminister François Bausch.

Spezialisten hunn d'Accidenter bis an de leschten Detail analyséiert. Eng vun hire Konklusiounen: D'lescht Joer huet d'Onopmierksamkeet an 164 Fäll, wou Mënsche schwéier blesséiert goufen, respektiv souguer gestuerwe si mat eng Roll gespillt.

 "Wa mer alleguerte méi géifen een deen anere respektéieren, och andeem mer de Code de la Route respektéieren, da mengen ech géife mer och an der Sécurité Routière weider kommen. Ëmsou méi ass dat eng Ursaach fir och dës Campagne z'ënnerstëtzen", sou d'Reaktioun vum André Schaack, dee bei der Police fir Verkéier a Verkéierssécherheet responsabel ass.

Iwweregens, de Winker net umaachen, kascht 74 Euro. E Beispill u Protokoller wann ee sech net un d'Reegelen am Verkéier hält. En Ëmfeld, andeem mer um Enn all vulnerabel sinn.

Schreiwes vum Transportministère

Lancement de la nouvelle campagne de sensibilisation «La belle action» pour plus de compréhension entre les usagers de la route (25.11.2021)

Communiqué par : ministère de la Mobilité et des Travaux publics / Sécurité routière ASBL

En date du 25 novembre 2021, François Bausch, Vice-Premier ministre, ministre de la Mobilité et des Travaux publics, et Paul Hammelmann, président de la Sécurité routière ASBL, ont présenté la nouvelle campagne de sensibilisation contre l’insécurité routière «La belle action», dans le but de promouvoir une interaction respectueuse entre tous les usagers de la route.

En raison d’un accroissement des accidents depuis septembre 2021, le ministère de la Mobilité et des Travaux publics et la Sécurité routière ASBL ont décidé de lancer une campagne en optant pour un ton convivial. Il s’agit de rappeler l’importance des actions et des gestes simples dans l’espace public afin de garantir la sécurité de tous.

«Il est impératif de veiller sur les autres usagers de la route et d’adopter les bons gestes à tout moment. Essayons tous ensemble de sauver des vies», affirme François Bausch lors de la conférence.

Paul Hammelmann ajoute: «Je citerai ici la campagne de nos homologues de la prévention française: 'il n’y a pas de petits gestes si on est nombreux à le faire'. Cette phrase est très juste pour la cause que nous défendons, mais également dans le contexte actuel.»

Lors de la conférence de presse, 7 vidéos ont été diffusées couvrant plusieurs thèmes: la distraction due au téléphone portable chez les piétons, la distraction au volant, l’utilisation du clignotant, le port de vêtements à haute visibilité, la distance sécuritaire et le danger de l’angle mort.

Voici la description des 7 vidéos démontrant des comportements à adopter pour une bonne interaction entre tous les usagers de la route:

  • Episode 1: Le piéton traverse le passage piéton en fixant son téléphone portable sans prêter attention au trafic. Le conducteur est plus attentif à la situation de la rue; il ralentit et freine au moment où le piéton traverse la rue.
  • Episode 2: Afin de réduire le risque d’un accident, le conducteur se gare sur une place de parking le long de la route avant de se servir de son écran intégré dans sa voiture.
  • Episode 3: Le conducteur vérifie son champ visuel et son angle mort, il met ensuite son clignotant afin d’indiquer son changement de direction.
  • Episode 4: Une joggeuse porte un gilet jaune la nuit afin de permettre une visibilité maximale pour les automobilistes.
  • Episode 5: L’automobiliste respecte l’espace et la distance sécuritaire de l’usager devant lui afin de garantir une cohabitation plus agréable et moins stressante pour tous.
  • Episode 6: Avant de changer de direction, la conductrice ralentit et tourne la tête pour contrôler son angle mort. Elle laisse passer le cycliste et met ainsi son clignotant avant de tourner à droite.
  • Episode 7: L’automobiliste ralentit, il vérifie le champ visuel et met son clignotant avant de dépasser le cycliste tout en respectant la distance de sécurité de 1,5 m entre lui et le vélo.

La campagne démarrera ce vendredi 26 novembre 2021, et sera diffusée sur différents supports: «La belle action » se décline à la télévision, à la radio, par des bannières sur les sites de divers médias, sur les réseaux sociaux et également sur les écrans numériques dans les tramways et bus.