D'Dubravka Šuica huet bei hirer Visitt am Grand-Duché esouwuel de Premier Xavier Bettel, wéi och den Ausseminister Jean Asselborn begéint.

Haaptsujet mat béide Politiker war d'Preparatioun vun der Konferenz iwwert d'Zukunft vun Europa. Dobäi geet et virop dorëms, déi europäesch Bierger mat anzebannen, fir déi Europäesch Unioun vu muer ze gestalten.

Béid Ministeren hunn e Mëttwoch dann och nach den Europäesche Kommissär fir Budget an Administratioun, de Johannes Hahn, gesinn. Den Accent vun de Gespréicher louch hei op der sougenannter „Politique des sièges", fir europäesch Institutiounen am Land ze hunn. Et wier een houfreg, dass esou vill Institutiounen zu Lëtzebuerg wieren, ma et géif een sech awer wënschen, dass d'Kommissioun hir Presenz am Grand-Duché nach weider géif verstäerken, heescht am offizielle Communiqué.

E weidere Sujet waren d'Budgetsverhandlungen, déi aktuell op europäeschem Plang lafen. Hei hu sech de Xavier Bettel an de Jean Asselborn géint eng Kierzung vum Budget ausgeschwat. D'Unioun bräicht eng staark Fonction publique a wéilt een déi Ziler, déi een sech fir d'Zukunft vun der EU gesat huet, erreechen, misst ee sech och déi néideg finanziell Moyene ginn.

Communiqué

Visite de travail à Luxembourg de Dubravka Šuica, vice-présidente de la Commission européenne (11.03.2020)

Communiqué par: ministère d'État / ministère des Affaires étrangères et européennes Dans le cadre de la visite de travail de la vice-présidente de la Commission européenne et commissaire européenne en charge de la démocratie et de la démographie Dubravka Šuica à Luxembourg le 11 mars 2020, le ministre des Affaires étrangères et européennes, Jean Asselborn, a accueilli la vice-présidente Šuica pour une entrevue au bâtiment Mansfeld.

La préparation de la Conférence sur l'avenir de l'Europe a figuré au centre des discussions. Rappelant que le gouvernement s'est engagé à intensifier le débat européen avec les citoyens et la société civile, le ministre Asselborn a insisté sur le caractère ouvert, inclusif et transparent de la conférence. Au Luxembourg, la conférence va pouvoir se fonder sur les consultations citoyennes, qui ont fait leurs preuves, tout en introduisant certains nouveaux éléments proposés par la Commission pour donner aux citoyens davantage de moyens pour modeler l'avenir de l'Europe. « Je me félicite de l'intention de la Commission à renforcer significativement son action de sensibilisation auprès des citoyens européens » a affirmé le ministre Asselborn. Les deux parties ont également eu un échange de vues sur la plate-forme numérique multilingue visant à donner un accès aisé à la conférence, ainsi que des ressources qui peuvent être mises à disposition pour l'organisation de la conférence au Luxembourg.

La vice-présidente Šuica a ensuite été accueillie par le Premier Ministre, ministre d'Etat, Xavier Bettel, pour une entrevue au ministère d'État. Les discussions se sont essentiellement focalisées autour du sujet de la Conférence sur l'avenir de l'Europe. « Le Luxembourg soutient cette initiative, car nous estimons que les citoyens devraient être davantage impliqués dans les débats politiques sur l'Europe. Il est important de se fixer des objectifs réalistes pour cet exercice, car les citoyens exigeront des résultats concrets de cette conférence. Nous travaillons en étroite collaboration avec d'autres États membres à l'égard de ce sujet, en particulier avec nos partenaires du Benelux, et sous sommes d'avis qu'une coopération étroite entre les institutions est de la plus haute importance pour que cette conférence soit un succès », a déclaré le Premier ministre pendant l'entrevue avec la vice-présidente.