En 1,8 Billiounen Euro schwéiere Finanz- a Budgetsplang ass decidéiert ginn. Et ass de gréissten an der Geschicht vun der europäescher Unioun.

750 Milliarden sinn fir d'ekonomesch Suitte vun der Corona-Kris opzefänken. Fir Lëtzebuerg sinn 100 Milliounen Euro virgesinn, déi fir d'Depensen agesat ginn, déi duerch d'Kris zanter Februar entstane sinn. Dat wier eng Hëllef fir d'Depensen, déi een zu Lëtzebuerg hat an huet, ma virun allem och eng Unerkennung fir dat, wat hei am Land geleescht ginn ass.

Xavier Bettel iwwert déi 100 Milliounen Euro fir Lëtzebuerg

De Lëtzebuerger Premier schwätzt vun engem Kompromëss wat de gesamte Finanzpak ugeet. Et wier eng grouss Etapp an eng Äntwert op d'Kris. Et wier awer net alles optimal. Eng Rëtsch vun de Projeten, déi d'Ursula von der Leyen wollt ugoen, wieren duerch d'Decisioune vun dësem Finanzpak reduzéiert ginn. De Premier betount awer, dass een an enger exzeptioneller Situatioun wier an et wieren exzeptionelle Moyene geholl ginn.

Xavier Bettel: Et ass e Kompromëss

© Sam Bouchon / RTL Télé Lëtzebuerg

5 Dag laang gouf gestridden wéi dës Suen sollen verdeelt ginn. 390 Milliarden mussen net zeréckbezuelt ginn. Ugangs sollten et 500 Milliarden sinn. Länner wéi Éisträich an Holland war dat awer ze vill. 360 Milliarden Euro ginn als Kreditter verdeelt.

Impressioune vum EU-Sommet vum Jeannot Ries / Live-Interview um 7.30 Auer

Een aneren wichtegen Sträitpunkt gouf schonn e Méindeg den Owend geléist. Ween an Zukunft vun EU-Sue wëll profitéieren, muss sech un d'Rechtsstaatlechkeet, also d'europäesch Grondrechter, halen.

Donieft goufe sech déi 27 Staats-Regierungscheffen iwwert en EU-Budget tëscht 2021 bis 2027 vun 1.074 Milliarden Euro eens.

De franséische President Macron huet an enger éischter Reaktioun vu engem historeschen Dag fir Europa geschwat.

Statement vum EU-Rotspresident Charles Michel

Remarks by President Charles Michel after the Special European Council, 17-21 July 2020

Hello, everyone. We did it. Europe is strong. Europe is united.

Nous l'avons fait: l'Europe est solide, l'Europe est robuste et surtout l'Europe elle est rassemblée.

We have reached a deal on the recovery package and the European budget. These were, of course, difficult negotiations in very difficult times for all Europeans. A marathon which ended in success for all 27 member states, but especially for the people. This is a good deal. This is a strong deal. And most importantly, this is the right deal for Europe, right now.

I would like to thank all the leaders and the President of the Commission and their teams for their hard work. We showed collective responsibility and solidarity and we also showed our belief in our common future. And this agreement sends a concrete signal that Europe is a force for action.

We negotiated about money. But, of course, it is about a lot more than money. It is about workers and families, their jobs, their health and their well-being. I believe this agreement will be seen as a pivotal moment in Europe's journey, but it will also launch us into the future. In fact, it is the first time, the first time in European history that our budget will be clearly linked to our climate objectives. The first time, the first time that the respect for rule of law is a decisive criteria for budget spending. And the first time, the first time that you are jointly re-enforcing our economies against a crisis.

Nous avons décidé de soutenir un budget pour les sept prochaines années à concurrence de 1074 milliards d'euros. Nous avons décidé de mobiliser 750 milliards d'euros pour soutenir une capacité de relance économique. L'Europe est rassemblée, l'Europe est au rendez vous.

Nous avons pris des orientations en termes de ressources propres qui représentent un élan pour l'avenir du projet européen en identifiant quels étaient les thèmes pour lesquels nous allons travailler avec des calendriers qui sont précis.

Nous avons considéré que l'État de droit, la gouvernance, nos valeurs communes devaient être au rendez-vous. Ils ont été au rendez-vous également dans les décisions que nous prenons aujourd'hui.

Vous le voyez, nous avons fait la démonstration que la magie du projet européen fonctionne, parce que lorsque nous pensons que c'est impossible, il y a le ressort grâce au respect, grâce à la coopération, grâce aussi à la volonté de travailler ensemble, de surmonter ensemble les difficultés, grâce au respect mutuel, il y a cette capacité de faire face en étant unis, en étant rassemblés.

C'est ça, la magie du projet européen. Au delà des différences, au delà des sensibilités, au delà des opinions, nous avons fait la démonstration. C'est un signal que l'on envoie en Europe aux Européens, qu'on envoie aussi au reste du monde: que cette Union européenne c'est une union de valeurs, cette union, qui rassemble 450 millions de citoyens, elle a la capacité, quand le moment l'exige, de répondre avec force, avec robustesse.

Le signal que nous a envoyons est un signal de confiance et je pense que c'est un signal essentiel dans un moment où le monde et l'Europe ont été frappés par une crise sans précédent. Il y a quelques heures, c'est plus de 600 000 morts qui ont été constatés dûs du COVID.

Nous savons que cette crise affecte et va affecter les familles, des femmes, des hommes. Nous savons que la responsabilité des leaders politiques dans le cadre démocratique qui nous rassemble, c'est de pouvoir démontrer notre capacité de faire en sorte que l'on apporte des réponses qui soient concrètes, qui soient réelles.

Et la décision qui est prise n'est pas une décision virtuelle. C'est une décision concrète qui aura et devra avoir un impact positif pour faire en sorte que l'on puisse regarder l'avenir avec la détermination d'être à la hauteur de cet enjeu.