E Freideg gouf 25. Anniversaire gefeiert, dat am Kader vum 5. regionale Forum vun der Union pour la Méditerranée.

E Forum, deen a Pandemie-Zäite via Videokonferenz organiséiert gi war.  Lëtzebuerg huet bei där Geleeënheet wësse gedoen, datt déi mediterran Unioun, déi et zënter 2008 gëtt, e wichtegen Outil bleift fir sozio-ekonomesch a securitaire Problemer ze traitéieren.

De Grand-Duché huet och rappelléiert, datt dës Unioun déi eenzeg Kooperatiounsenceinte wier, déi all d'Mëttelmierlänner géing versammelen, sou gëtt et an engem Communiqué vum Ausseministère präziséiert.

Schreiwes

Participation du Luxembourg au 5e Forum régional de l’Union pour la Méditerranée (27.11.2020)
Communiqué par: ministère des Affaires étrangères et européennes


Le Luxembourg a participé au 5e Forum régional de l’Union pour la Méditerranée, qui s’est tenu le 27 novembre 2020 par vidéoconférence.

Placé sous la présidence du Haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-président de la Commission européenne, Josep Borrell, et du ministre des Affaires étrangères de Jordanie, Ayman Safadi, ce forum a été l’occasion de célébrer le 25e anniversaire du Processus de Barcelone.

Lancé en 1995, le Processus de Barcelone visait à approfondir les relations dans les domaines de la sécurité et du développement entre l’Union européenne et les pays de la rive Sud de la Méditerranée. L’Union pour la Méditerranée a été créée en 2008 pour redonner de l’élan à ce processus et renforcer la coopération régionale.

Lors du forum, les Etats membres de l’Union pour la Méditerranée ont réaffirmé leur attachement aux principes du Processus de Barcelone et réitéré leur engagement en faveur du dialogue et de la coopération euro-méditerranéenne.

Dans ce contexte, le Luxembourg a souligné que l’Union pour la Méditerranée reste un des meilleurs outils pour traiter les causes profondes des problèmes socio-économiques et sécuritaires auxquels les populations de la Méditerranée sont confrontées, et ce à un moment où la pandémie de COVID-19 risque de défaire des années de développement économique et d’accentuer le décalage entre le Nord et le Sud.

Le Luxembourg a également insisté sur l’importance de continuer à promouvoir le dialogue entre les cultures, en rappelant que l’Union pour la Méditerranée est la seule enceinte de coopération qui réunit l’ensemble des pays méditerranéens.