D'EU soll méi onofhängeg vu russescher Energie ginn. D'Kommissiounscheffin Ursula Von der Leyen huet e Mëttwoch entspriechend Pläng op den Dësch geluecht.

Virun allem soll Energie agespuert ginn: Duerch en anert Verhale vun de Leit kéinte bei Pëtrol a Gas 5% agespuert ginn. Dowéinst sollen an alle Memberstaate Kommunikatiouns-Campagnë lancéiert ginn.
2 Deeg Homeoffice an der Woch, dat EU-wäit

Da goufen d'Ziler fir erneierbar Energië bis 2030 vu 40% op 45% erop geschrauft. Fir dëst ze erreechen, soll ënner anerem eng Solar-Offensiv lancéiert ginn. Sonnepanneaue gi vun 2026 un op ëffentlechen a kommerzielle Gebaier obligatoresch. Vun 2029 u sinn och privat Gebaier concernéiert.

De Lëtzebuerger Energieminister Claude Turmes proposéiert zousätzlech Mesurë fir Energie anzespueren.
De grénge Minister bréngt en Tempolimitt fir ganz Europa an d'Spill, eng Iddi, déi à la Base vun der Internationaler Energie-Agence kënnt.

Vitesslimitt Claude Turmes / Rep. Pit Everling

"Op den Autobunne géing ee vun 130 km/h op 120 km/h erofgoen. Bei de Camione kéint een och iwwerleeë fir 10 km/h manner ze maachen. Dat ass eng Initiativ, déi am beschten op europäeschem Niveau kënnt. Et sinn eng hallef Millioun Barrel den Dag eleng mat där Moossnam."

Dat wier dat, wat ee pro Dag kéint aspueren, esou de Claude Turmes.

Fir de Fall, wou de Pëtrolspräis géif aus dem Rudder lafen, sollt ee sou eng Mesure preparéieren, seet de Minister weider, dee betount, datt déi Mesure just op europäeschem Plang Sënn mécht. Ënner anerem misst een elo de Pëtrolsmarché am A behalen, wa China aus dem Lockdown eraus kënnt.

2 Deeg Homeoffice Claude Turmes / Rep. Pit Everling

Eng aner Moossnam déi, dem Claude Turmes no europawäit kéint ugeduecht ginn, ass déi vun 2 Deeg Télétravail d'Woch. "D'Zuele vun der IEA soen, datt dat pro Dag 0,2 Millioune Barrel géing ausmaachen. D'Vitess-Reduktioun an den Home-Office wieren déi zwou Mesuren, déi am meeschte géingen den Drock raus huelen aus dem Pëtrols-Marché."

Dës Mesurë kéinten nach zum Thema ginn um nächsten EU-Conseil vun den Energieministeren. D'EU-Kommissioun wëll bis 2027 en zousätzlechen Investissement vun 210 Milliarden Euro maachen, fir déi energetesch Transformatioun ze acceleréieren. Kuerzfristeg kéim een iwwregens net dolaanscht, d'Produktiounscapacitéiten an den Atomzentralen a Kuelekraaftwierker ze erhéijen, huet et e Mëttwoch nach vu Bréissel geheescht.

D'Schreiwes

REPowerEU: Claude Turmes salue la présentation d’un plan d’action européen ambitieux pour la souveraineté énergétique de l’UE (18.05.2022)

Communiqué par : ministère de l'Énergie et de l'Aménagement du territoire

 

Le ministre de l'Énergie, Claude Turmes, salue la présentation, ce mercredi 18 mai 2022, par la Commission européenne d’un plan d’action européen ambitieux pour la souveraineté énergétique de l’Union européenne «REPowerEU»: «Les objectifs pour 2030 en matière de développement des énergies renouvelables et d'efficacité énergétique ont été revus à la hausse et de nouvelles obligations relatives à l’installation de panneaux photovoltaïques sur les toits pour certaines catégories de bâtiments ont été introduites. C'est la voie à suivre pour réduire notre dépendance de la Russie, éliminer progressivement les combustibles fossiles et lutter contre la crise climatique.»

De manière structurelle, la solution réside dans un plan massif de réduction de la consommation d’énergie dans l’UE, de diversification des sources d’énergies renouvelables et d’accélération du déploiement de ces dernières. Le paquet «REPowerEU» comporte de nombreux éléments de réflexion stratégique pour sortir des énergies fossiles importées depuis la Russie le plus rapidement possible, et au plus tard en 2027.

Pour un plan d’économies d’énergie coordonné

Claude Turmes accueille favorablement l’initiative de la Commission d’un plan d’économies d’énergie: «Il est important d’avoir des mesures fortes et coordonnées au niveau européen, inspirées du travail de l’Agence internationale de l’énergie.»

Vers une accélération du déploiement des énergies renouvelables

Le ministre luxembourgeois soutient également un déploiement accéléré des énergies renouvelables et accueille favorablement la tentative de la Commission de réduire la durée de délivrance des permis et autorisations pour les nouveaux projets ainsi que la perspective de réaliser une cartographie du territoire visant à identifier des «go-to areas» pour les projets d’énergie renouvelable. L’Europe a besoin de davantage de projets européens communs dans les énergies renouvelables comme l’île énergétique au Danemark.

Objectif: indépendance énergétique

Pour le Luxembourg, il est important que l’UE sorte de l’ensemble des énergies fossiles, à commencer par les hydrocarbures livrés par la Russie. Ainsi les objectifs d’indépendance énergétique et de lutte contre le changement climatique pourront être poursuivis ensemble et non opposés l’un à l’autre. Sur la diversification de l’approvisionnement en gaz naturel, le ministre de l’Énergie reconnaît donc la nécessité pour l’UE de recourir à des sources alternatives, notamment sous forme de GNL, afin de compenser à court-terme une partie des livraisons russes, sans toutefois enfermer l’Europe dans des dépendances de long-terme.

Les chaînes de valeur liées à la transition énergétique en Europe

Enfin, il est important de renforcer la dimension industrielle des énergies renouvelables et de rapatrier en Europe les chaînes de valeur liées à la production de panneaux solaires, de pompes à chaleur, d’électrolyseurs, de batteries, et de l’ensemble des technologies nécessaires à la transition énergétique pour éviter de remplacer une dépendance par une autre.