D'EU-Kommissioun wëll d'Vente vu Produiten um europäesche Marché verbidden, bei deene bewisen ass, dass se duerch Zwangsaarbecht produzéiert goufen.

En entspriechende Gesetzesprojet soll dobäi hëllefen, déi modern Sklaverei ze bekämpfen, vun där Millioune Mënschen op der ganzer Welt betraff sinn, esou den Handelskommissär Valdis Dombrovskis.

RTL

© EU-Kommissioun

D'national Autoritéite sollen dann d'Recht hunn d'Produite vum EU-Marché erofzehuelen, déi vun der Douane un de Grenze vun der EU als Produiten aus Zwangsaarbecht identifizéiert goufen. Nieft importéierte Wuere ginn och Wueren, déi an der EU hiergestallt ginn an um europäesche Marché verkaf ginn oder fir den Export bestëmmt sinn, kontrolléiert.
D'EU-Kommissioun geet dovun aus, dass weltwäit méi wéi 27 Millioune Mënschen gezwonge ginn ze schaffen.

RTL

© EU-Kommissioun

Schreiwes

Communiqué de presse

La Commission prend des mesures pour interdire les produits issus du travail forcé sur le marché de l'Union européenne

La Commission a proposé aujourd'hui d'interdire les produits issus du travail forcé sur le marché de l'Union européenne. La proposition concerne tous les produits, à savoir les produits fabriqués dans l'Union européenne et destinés à la consommation intérieure et à l'exportation, ainsi que les marchandises importées, sans cibler des entreprises ou des secteurs d'activité spécifiques. Cette approche globale est importante car, selon les estimations, 27,6 millions de personnes sont victimes de travail forcé, dans de nombreux secteurs d'activité et sur tous les continents. Le travail forcé est avant tout présent dans l'économie privée, mais il arrive qu'il soit imposé par des États. La proposition s'appuie sur des définitions et des normes convenues au niveau international et souligne l'importance d'une coopération étroite avec les partenaires mondiaux. Les autorités nationales seront habilitées, après enquête, à retirer du marché de l'UE les produits issus du travail forcé. Les autorités douanières de l'UE identifieront et arrêteront les produits issus du travail forcé aux frontières de l'UE.

Vous trouverez plus d'informations dans notre communiqué de presse, nos questions-réponses et notre fiche d'information.