Am Kader vum 70. Gebuertsdag vum Europaparlament war en Dënschdeg de Mëtteg eng Zeremonie, bei där 70 Joer gelieften Demokratie gefeiert goufen.

De Lëtzebuerger Premier Xavier Bettel huet a senger Ried ënnerstrach, datt d'Parlament e Friddensprojet wier. Och wann et net ëmmer einfach wier tëscht den EU-Memberlänner, hätt een zanterhier ni méi esou Konflikter erlieft wéi wärend de Weltkricher:

"A komm mer vergiessen net, datt op eisem eegenen Territoire zu där Zäit, vill vun eis kee Recht gehat hätten, ze liewen. Well se Syndikaliste waren, Lénker, Handicapéiert, Homosexuell oder einfach anescht vun der Ideologie. An haut si mer op engem Territoire, wou dir gewielt gitt vu Bierger, déi dëst Recht fräi exerzéiere kënnen."

An do huet de Xavier Bettel dann och seng perséinlech Situatioun ervir gehuewen:

"De Faite homosexuell gewiescht ze sinn, d'Originn jiddesch a liberal hätt mech 3 mol d'Liewe kascht. An haut sinn ech fräi virun iech, ech sinn e gewielte Regierungschef. An dat ass den europäesche Projet! Mir si vläicht anescht, hunn aner Meenungen an Originnen, mee de Räichtum huet keng Limitten. Déi Diversitéit ass de Räichtum vun eisem Kontinent, an dat dierfe mer eis net zerstéiere loossen."

D'EU-Parlament hätt eng extrem wichteg Tâche, nämlech déi Valeuren ëmmer erëm ze widderhuelen. D'Diversitéit misst donieft weider eng Stäerkt bleiwen, huet de Lëtzebuerger Premier zu Stroossbuerg nach betount.

Nieft dem Lëtzebuerger Premierminister goufe sech souwuel déi franséisch Premierministesch, wéi de belsche Regierungschef bei der Zeremonie erwaart. An allen 3 Länner huet d'EU-Parlament jo e Sëtz. Hei um Kierchbierg ass et d’General-Sekretariat.

Am September 1952 hat sech zu Stroossbuerg déi gemeinsam Versammlung vun der europäescher Gemeinschaft fir Kuel a Stol, kuerz EGKS, eng éischte Kéier getraff, wat als Gebuertsstonn vum haitegen EU-Parlament gëllt.

Schreiwes vum Ministère de l'État

Xavier Bettel à Strasbourg à l'occasion du 70e anniversaire du Parlement européen
Communiqué par : ministère d'État

Le Premier ministre, ministre d'État, Xavier Bettel, s'est rendu à Strasbourg en France, le 22 novembre 2022 afin de participer à la cérémonie solennelle à l'occasion du 70e anniversaire du Parlement européen.

Lors de son déplacement, Xavier Bettel a rencontré la Présidente du Parlement européen, Roberta Metsola. Il a notamment saisi l'occasion pour féliciter la Présidente d'avoir organisé cette cérémonie pour célébrer le 70e anniversaire de l'institution qui, après avoir fait ses débuts en 1952 comme Assemblée commune de la Communauté européenne du Charbon et de l'Acier, et en passant par l'Assemblée parlementaire européenne, est devenue le Parlement européen en 1962. Le Premier ministre a aussi tenu à accentuer que le Luxembourg est fier de pouvoir accueillir le Secrétariat général du Parlement européen depuis 70 années. C'est ce Secrétariat général qui soutient les députés européens au jour le jour et qui permet au Parlement européen de pleinement jouer son rôle dans le rouage institutionnel de l'Union européenne.

Leur conversation portait également sur des dossiers politiques d'envergure européenne et internationale, dont la guerre d'agression menée par la Russie contre l'Ukraine et ses implications sur les économies européennes et la sécurité énergétique.

Par la suite, Xavier Bettel était invité à prononcer un discours pendant la cérémonie solennelle à l'hémicycle ensemble avec ses homologues belges et français, Alexander de Croo et Elisabeth Borne. Lors de son discours, le Premier ministre a réitéré le rôle du Parlement européen en tant qu'épicentre de la démocratie européenne et a souligné qu' « on est peut-être différents, on a des opinions différentes, on a des origines différentes, mais cette richesse n'est pas une limite. C'est la richesse de notre continent européen, cette diversité. Et ne la laissons pas être détruite. Et si nous fêtons cette année les 70 ans du Parlement européen, cette diversité doit rester la force. Ne nous laissons pas diviser, que ce soit au niveau du Conseil européen, au niveau du Parlement, au niveau de la Commission européenne. »

Le Premier ministre a terminé son déplacement à Strasbourg par un déjeuner avec les six députés européens du Luxembourg pendant lequel il les a félicités de leur travail. Ils ont profité de cette rencontre pour discuter des sujets qui figurent sur l'agenda européen et international.