Op deem Dag, wou d'Lëtzebuerger Futtballnationalekipp géint d'Ukrain spillt, war den Ausseminister Jean Asselborn op Aarbechtsvisitt an der Ukrain.

Ob de Match och zur Sproch komm ass, ass net gewosst. Um Programm vun den Diskussiounen zu Kiew stoung jiddwerfalls ënnert anerem eng Entrevue mam ukraineschen Ausseminister Pavlo Klimkin.

De Jean Asselborn huet bei sengem Deplacement an d'Ukrain och dovunner profitéiert, fir de Point ze maache vun de bilaterale Relatiounen tëscht béide Länner.

Sujet vun den Diskussioune waren och de Reformprozess an déi nächst Presidentschaftswalen den 31. Mäerz. De Lëtzebuerger Ausseminister dierft och op d'Ukrain-Kris ze schwätze kommen, souwéi d'Situatioun op der ukrainescher Hallefinsel Krim.

D'Hanna Hopko, Presidentin vun der Commission des affaires étrangères, an de Jean Asselborn.

Offizielle Communiqué

Visite de travail de Jean Asselborn en Ukraine (25.03.2019)

Communiqué par: ministère des Affaires étrangères et européennes

Sur invitation du ministre des Affaires étrangères de l'Ukraine, Pavlo Klimkin, le ministre des Affaires étrangères et européennes du Luxembourg, Jean Asselborn, s'est rendu à Kiev en Ukraine pour une visite de travail, le 25 mars 2019.

Lors de son déplacement à Kiev, le ministre Asselborn a participé à des réunions de travail avec Hanna Hopko, présidente de la Commission des affaires étrangères et Vitalii Korchyk, président du groupe d'amitié parlementaire Ukraine – Luxembourg de la Verkovna Rada, le Parlement, ainsi qu'avec son homologue Pavlo Klimkin.

Les entretiens du ministre Asselborn avec ses différents interlocuteurs en Ukraine avaient vocation à faire le point sur les relations bilatérales et d'aborder le processus de mise en œuvre des réformes en Ukraine, notamment dans le contexte des prochaines échéances électorales, dont l'élection présidentielle le 31 mars, ainsi que les élections législatives le 27 octobre.
Les discussions avec les autorités ukrainiennes ont par ailleurs permis d'aborder la crise dans l'Est de l'Ukraine, ainsi que l'annexion illégale de la Crimée. Dans ce contexte, le ministre Asselborn a déclaré que «le Luxembourg reste inébranlable dans son soutien à l'indépendance, la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Ukraine au sein de ses frontières internationales reconnues et pour la mise en œuvre complète des accords de Minsk». Regrettant la situation sécuritaire volatile à l'Est, le chef de la diplomatie luxembourgeoise s'est montré particulièrement préoccupé par la militarisation de la péninsule de Crimée et des mers Noir et d'Asov. «Depuis l'annexion illégale de la péninsule de Crimée par la Fédération de Russie, la situation relative aux droits de l'Homme s'est davantage détériorée», a déploré le chef de la diplomatie luxembourgeoise en ajoutant «qu'il est important de faciliter l'accès des acteurs humanitaires et des droits de l'Homme dans la péninsule afin de faire face à la situation humanitaire qui se détériore».

Jean Asselborn a, par ailleurs, confirmé une assistance bilatérale humanitaire à hauteur de 500.000 euros en 2019 qui s'ajoute à un engagement total du Grand-Duché de plus de 2,5 millions d'euros depuis le début de la crise. «Cette aide supplémentaire aura notamment pour vocation de soutenir des projets d'éducation et de protection des enfants, ainsi que des projets d'habitation et de subvenir à des besoins médicaux de familles vulnérables», a-t-il conclu.

Tout en rappelant le soutien de l'UE aux processus de réforme en Ukraine, le ministre Asselborn a souligné les efforts déjà accomplis tout en encourageant les autorités ukrainiennes à poursuivre avec détermination les réformes, notamment dans les domaines de réforme judiciaire et de la lutte contre la corruption, ainsi que de la loi électorale à travers la mise en œuvre des recommandations de l'OSCE-ODIHR, dans le but de les rendre durables et irréversibles.

En ce qui concerne les relations bilatérales entre le Grand-Duché et l'Ukraine, le chef de la diplomatie luxembourgeoise s'est montré confiant quant à la possibilité de renforcer l'excellence de celles-ci, plus particulièrement par l'exploration des possibilités d'augmentation des investissements luxembourgeois en Ukraine.