An dësem Kader hunn den RBS-Center fir Altersfroen, verschidde Club-Senioren an de Familljeministère sech zesummen gedoen a Video-Portraite gemaach.

Um Donneschdeg war d’Journée internationale de la personne agée. Op Initiativ vun der Uno soll domadder op d'Defien higewise ginn, déi de Fait mat sech bréngt, dass d’Mënschheet ëmmer méi al gëtt.

An dësem Kader hunn den Zenter fir Altersfroen, verschidde Club-Senioren an de Familljeministère sech zesummen gedoen a Video-Portraiten iwwert eeler Léit gemaach, déi sech wärend der Corona-Kris fir hir Matmënschen engagéiert hunn.
D’Confinement war fir eeler Leit, déi zur Risikogrupp gehéieren net einfach. Si goufe gebiede besonnesch gutt opzepassen a Kontakter nach méi ze evitéiere wéi anerer. Wou Organisatiounen, wéi Club-Senioren, Beschäftegunge wollte proposéieren, hu si gemierkt, dass dat emol net noutwenneg war.

"Dat heescht si hunn och selwer sech Aktivitéite gesicht. An am beschte Fall Leit, déi souwisou scho virdru Benevolat gemaach hunn, déi hunn dann esou wéi mir Télébenevolat gemaach. An dat ass natierlech bewonnerenswäert. An domat hu si och nach gewisen, dass se solidaresch sinn an hire Beitrag kënnen zu dëser Kris bäileeën."

Den Zenter fir Altersfroen huet d’Campagne "Zäit fir Solidaritéit" gestart an e puer Seniore béi hirer Beschäftegung begleet.

"Mir wollten duerch dës Campagne de Senioren eng Bün ginn, wou se sech kënne weisen, wie si sinn. An dat ass aktiv, engagéiert a kreativ, a mir hunn elo probéiert an den 12 Videoen, déi mir gemaach hunn, och déi Säit vun de Senioren anzefänken."

Op Maske bitzen, Computer-Coursen per Videokonferenz oder Sport-Videoe fir Senioren op Youtube. Et ass e bësse vun allem dobäi. Catherine Krai zum Beispill huet hiren Nohëllefschüler proposéiert, d'Nohëllefscoursen iwwer Videochat weider ze maachen.

"Dat war ganz flott, d’Kanner ware begeeschtert a mir och. Mir haten d’Gefill, datt mir erëm e bëssen utile wiere fir d'Societéit a fir d’Benevolat. An dat hu mir duerchgefouert an dat ass gutt gaangen."

Si wier immens houfereg, dass d’Kanner elo souguer nach méi dacks mat hir zesumme léieren, wéi et soss an de perséinleche Coursen de Fall war. D’Online-Nohëllef an de Kontakt mat de Kanner hätt si fest an hiren Alldag agebonnen.

"D’Gefill hunn, dass ech awer mat participéiert hunn um Liewen. Well vill Saache ware fort, wéi de Kontakt mat der Famill, Kontakt mat de Frënn. An do hat ech awer d'Gefill, dass ech erëm bësse gelieft hunn, loossen mer soen."

Zanter dem 28. September gëtt all Dag ee Video op der Youtube-Säit an op der Facebook-Säit vum RBS publizéiert, do kënnt Dir Iech dann och d’Aktivitéiten vun deenen anere Senioren ukucken.

Schreiwes vum Familljeministère

1er octobre : Journée internationale des personnes âgées
Communiqué par: ministère de la Famille, de l'Intégration et à la Grande Région

A l'initiative des Nations unies, la communauté internationale célèbre ce jeudi, 1er octobre, la « Journée internationale des personnes âgées », qui a pour objectif de mettre l'accent sur les défis qu'entraîne l'accroissement de la durée de vie et d'honorer les contributions que les personnes âgées apportent à la société.

Cette année, la journée est l'occasion de mettre l'accent sur l'engagement et la solidarité des personnes âgées pendant la crise sanitaire du COVID-19. Alors qu'elles ont été considérées comme vulnérables du fait qu'après 65 ans elles sont plus susceptibles de souffrir des conséquences graves du COVID-19, cela ne les a pas empêchées de s'engager activement au profit de ceux qui en avaient besoin.

Pour illustrer cette solidarité des personnes âgées, le RBS Center fir Altersfroen publie sur sa page Facebook, à l'occasion de cette journée internationale et avec le soutien du ministère de la Famille, de l'Intégration et à la Grande Région, des portraits de quelques-uns de ces seniors, qui ont montré par leurs initiatives qu'il n'y a pas d'âge pour s'engager pour autrui.

« Cette année si particulière, dominée par la crise sanitaire du COVID-19, a bouleversé le quotidien de la société en général et des personnes âgées en particulier. Le confinement, puis la distanciation sociale et physique, ont été particulièrement difficiles à vivre et pourtant on ne compte plus le nombre de personnes qui ont fait preuve de courage et d'une formidable solidarité. J'aimerais, une fois de plus, les remercier sincèrement pour leur engagement. » a souligné la ministre de la Famille et de l'Intégration Corinne Cahen.

Elle a également exprimé l'espoir que ce mouvement de solidarité continuera : « Cette solidarité, illustrée par exemple par ces seniors qui ont cousu des masques qui ont ensuite été distribués par les scouts aux personnes les plus vulnérables, a permis de tisser de nouveaux liens entre les générations et entre les voisins. Elle représente probablement la facette la plus positive de la pandémie et il nous appartient à tous de faire perdurer cette solidarité, et ce même après la crise. »