D'Ministesch huet no zwee Joer laanger Lëtzebuerger Presidence de Bilan gezunn an d'Presidence weiderginn un d'Saarland, déi se bis d'nächst Joer huet.

Bei Sommet goung et ënnert anerem ëm d'Proximitéit zum Bierger, d'Integratioun an déi zukünfteg Entwécklung vun der Groussregioun. Ënnert deene ronn 100 Invitéen waren och de Premier Xavier Bettel an d'Regierungscheffin aus dem Rheinland-Pfalz Malu Dreyer.

An de leschte Joren hätt ee besonnesch vill fir d'Kanner an der Groussregioun gemaach, huet d'Corinne Cahen betount. Zum Beispill mat Hëllef vum Projet Digital Kids, wou Kanner aus der Groussregioun zesummekomm sinn an Aktivitéiten am digitalen Beräich gemaach hunn. Den Ament liewe ronn 11,6 Millioune Leit an der Groussregioun, dovunner all Dag eng 240.000 Leit iwwer eng vun de Grenze fuere fir Schaffen ze goen.

AUDIO: Sommet Groussregioun/Reportage Frank Elsen

Fir d'Mobilitéit an der Groussregioun an Zukunft ze verbesseren, wëll een d'Frequenz vun den Zich an de Bussen erhéijen, ënnersträicht d'Ministesch fir d'Groussregioun, Corinne Cahen. Nieft dem ëffentlechen Transport wéilt een och méi an d'Stroossen investéieren. Bis ewell géif een awer schonn zesummen dru schaffen. D'Grenzgänger wieren och scho gefrot ginn, wat misst besser ginn.

Och wat d'Proximitéit zu de Bierger ugeet, hätt een an de leschte Jore vill gemaach, esou d'Corinne Cahen weider. Ënnert anerem hätt een d'Haus vun der Groussregioun opgemaach a Konferenzen organiséiert. Donieft wollt een de Leit méi iwwert d'Groussregioun informéieren, esou ewéi Kanner a Jonker zesummebréngen a se dozou kréien, sech nach méi fir d'Groussregioun z'intresséieren.

De gréissten Defis an Zukunft wier awer d'Kohesioun an Europa, esou nach d'Corinne Cahen. Am Kader vum Sommet vun der Groussregioun huet Lëtzebuerg eben d'Presidence un d'Saarland weiderginn. Déi Presidence, déi bis d'nächst Joer dauert, steet ënnert dem Motto: "An Zukunft komme mir besser virun".

Déi saarlännesch Presidence wëll sech dann och verstäerkt fir den ECBM asetzen, dat ass de sougenannten European Cross-Border Mechanism. Hei geet et drëm, ëm eng besser Kooperatioun bei grenziwwerschreidende Projeten ze schafen. Den neien däitsch-franséische Frëndschaftsvertrag géif hei à moyen terme hëllefen.

Déi grenziwwerschreidend Kooperatioun soll dann och eng Plus-Value fir Europa sinn. An Zukunft wéilt ee virun allem awer d'Groussregioun an Europa nach méi visibel maachen, esou nach de saarlännesche Regierungschef, Tobias Hans. Mat Hëllef vun der politescher Zesummenaarbecht an de leschte 25 Joer an der europäescher Ënnerstëtzung ass d'Groussregioun e Modell fir déi europäesch Integratioun ginn. Besonnesch misst awer den Dialog mat den Jonke gesicht ginn. An der Groussregioun liewen den Ament 11,6 Millioune Leit, déi e PIB vun 391 Milliarden Euro generéieren.

Offiziell Matdeelung

XVIe Sommet des Exécutifs de la Grande Région - Clôture de la présidence luxembourgeoise

Communiqué par: Ministère de la Famille, de l'Intégration et à la Grande Région

Les Exécutifs de la Grande Région ont plaidé pour une coopération territoriale ambitieuse et une Europe à l'écoute de ses citoyens.

Le 30 janvier 2019 a eu lieu le XVIe Sommet des Exécutifs de la Grande Région au Biodiversum à Remerschen, qui a été présidé par le Premier ministre Xavier Bettel et la ministre à la Grande Région, Corinne Cahen.

Corinne Cahen y a présenté le bilan de la présidence luxembourgeoise (2017-2018) au cours de laquelle l'accent a été mis sur la proximité et l'intégration du citoyen. Les membres du Sommet ont ensuite entamé des discussions sur la Déclaration commune, qui a été adoptée par les douze chefs de l'Exécutif de la Grande Région. La Déclaration résume les travaux de la présidence luxembourgeoise ainsi que les orientations futures de la Grande Région et esquisse les objectifs de la présidence future du Land de Sarre. Les échanges se sont conclus par un retour sur quelques projets concrets et emblématiques actuellement en cours.

Eléments-clés des échanges autour de la Déclaration commune :

1. « Une Grande Région au cœur de l'action du projet européen »

Au cours de son mandat, la présidence luxembourgeoise de la Grande Région a mis un accent particulier sur le dialogue citoyen transfrontalier, notamment dans le domaine de la jeunesse. A l'image des plus de 300 jeunes qui se sont réunis le 9 mai 2018 dans le cadre de la journée de l'Europe à Luxembourg pour discuter des défis de l'avenir européen commun, les Exécutifs ont rappelé l'importance du dialogue transfrontalier et de l'engagement citoyen.

En vue des élections européennes en mai 2019, qui revêtent un caractère crucial dans la réaffirmation des valeurs communes de paix et de démocratie, le Sommet a appelé à une large participation citoyenne à ce rendez-vous.

Le Sommet a aussi salué la reconnaissance du potentiel de croissance des régions frontalières par la Commission européenne. Il a mis cependant en garde contre des restrictions budgétaires qui pourraient desservir le volet transfrontalier de la politique de cohésion. Dans la suite de ses différentes prises de position adressées à la Commission européenne, il a réitéré son offre de mettre à disposition la longue expérience de coopération sur son territoire pour y développer des projets pionniers.

Dans ce cadre, le Sommet a soutenu la proposition de règlement européen relative à la création d'un mécanisme (European Cross-Border Mechanism/ ECBM) visant à lever les obstacles juridiques et administratifs dans un contexte transfrontalier. Il permettrait, sur une base volontaire et en accord avec les autorités compétentes, que la réglementation d'un État membre s'applique dans l'État membre voisin lors de la mise en œuvre d'un projet ou d'une action spécifique transfrontalier.

2. « Une coopération territoriale ambitieuse »

Mobilité et développement territorial

Le Sommet s'est réjoui des avancées réalisées dans le projet de Schéma de Développement Territorial de la Grande Région qui offre un cadre stratégique commun permettant ainsi de renforcer la cohérence des projets communs dans une logique de cohésion territoriale. Il a salué en particulier le processus participatif de la finalisation du projet et l'organisation d'assises de l'aménagement du territoire de la Grande Région.

Avec plus de 240.000 travailleurs frontaliers qui traversent quotidiennement ses frontières internes, la Grande Région concentre la plus importante mobilité transfrontalière de l'UE. Le Luxembourg a développé en 2018 une stratégie de mobilité MoDu 2.0 dont l'aspect transfrontalier fait partie intégrante. De nombreux projets sont en cours, tels que les parkings relais, l'application de covoiturage CoPilote, la réorganisation du réseau RGTR ou encore l'augmentation de l'offre ferroviaire.

La nouvelle approche pour une planification de la mobilité à l'horizon 2035 inclut clairement l'aspect transfrontalier, en tablant notamment sur l'outil MMUST qui est en cours d'élaboration. MMUST est un projet Interreg mené par les partenaires de la Grande Région pour anticiper les flux futurs et mieux adapter l'offre.

Le Sommet de la Grande Région s'est également penché sur la question de l'accès au logement et a salué la prochaine réalisation d'une étude de faisabilité en vue de la constitution d'un observatoire du logement à échelle transfrontalière. Les différentes structures existantes seront mises en réseau dans le but de mieux comprendre les dynamiques transfrontalières en matière de logement.

Il a enfin été décidé de renforcer la lutte contre le dumping social. Dans ce contexte, le Sommet a favorisé une simplification administrative adéquate permettant de garantir la libre circulation des travailleurs et des services, la concurrence loyale et un marché du travail avec des conditions de travail décentes.

Education et apprentissage tout au long de la vie

Le Sommet a rappelé son soutien au projet porté par l'Université de la Grande Région dans le cadre de l'appel à projet de la Commission européenne visant à créer des universités européennes. Basé sur une stratégie ambitieuse axée sur la recherche, l'éducation, l'innovation et sur le développement de domaines phares de la coopération scientifique, ce projet revêt une importance fondamentale pour un espace grand-régional commun d'enseignement supérieur et de recherche.

Par ailleurs, lors de la conférence ministérielle de l'Enseignement supérieur et de la Recherche de la Grande Région du 15 janvier 2019, les échanges ont conclu à la mise en place d'un instrument financier pour renforcer les collaborations dans le domaine de la recherche en Grande Région. Le Prix interrégional de la recherche 2018 a été décerné à des projets transfrontaliers prometteurs dans le domaine du magnétisme et de la détection précoce et pronostic de la maladie de Parkinson.

Economie et compétitivité

Suite au 1er forum économique transfrontalier « Greater Region 4.0.-The Greater Region goes digital » qui s'est déroulé les 21 et 22 juin 2018 à la Chambre de Commerce de Luxembourg, les Exécutifs veilleront à suivre de près l'évolution dans les secteurs d'avenir : Industrie 4.0., intelligence artificielle, électromobilité, filière forêt-bois, technologies environnementales, économie circulaire ainsi que les circuits courts agro-alimentaires. Ces secteurs seront au centre des échanges d'expériences et des initiatives menées sous chaque présidence.

Dans ce contexte, la création en 2018 du méta-cluster Autoregion (www.autoregion.eu) mérite une mention spéciale. Il reliera les acteurs des milieux économiques, scientifiques et administratifs travaillant dans le domaine des écotechnologies et favorisera la croissance et l'innovation transfrontalière.

Société, citoyenneté, sécurité

Le Sommet a décidé de renforcer la coopération en matière de protection civile et de sécurité, notamment par la prévention coordonnée des risques relatifs aux crues, inondations, sécheresses et la sécurisation de l'approvisionnement en eau. Les potentiels et modalités de constitution d'une plateforme opérationnelle seront étudiés. Lors d'une crise, celle-ci permettra un travail collaboratif et le partage d'informations en temps réel.

Afin d'améliorer la sécurité routière dans la Grande Région, l'état des lieux de la sécurité routière en Grande Région, publié pour la première fois en 2018, sera actualisé sous chaque présidence du Sommet.

Le Sommet a aussi encouragé l'examen de coopération en matière d'aide médicale d'urgence et s'est exprimé pour la mise en place de nouvelles conventions de coopération sanitaire transfrontalière qui devraient permettre un meilleur accès des patients à des soins de qualité.

Tourisme et culture

La coopération entre les experts sera renforcée afin d'optimiser la valorisation du patrimoine commun de la Grande Région. Ainsi, les modalités de la mise en place d'une task force Patrimoine seront examinées.

Le Sommet s'est également réjoui des avancés du projet Interreg « Marketing touristique pour la Grande Région » dont l'objectif est de développer un concept de marketing touristique transnational commun innovant et fédérateur dans le but de promouvoir l'attractivité et la notoriété de la Grande Région en tant que destination touristique.

Environnement et durabilité

Le Sommet a souligné le dynamisme des acteurs engagés dans le développement durable, en particulier dans le cadre du projet Interreg GREATER-GREEN (www.greatergreen.eu).

Une grande conférence sur le plastique, qui avait réuni près de 60 entreprises et organismes de la Grande Région, a été organisée en décembre 2018. Cette conférence a permis non seulement d'informer les acteurs régionaux de la chaine de valeur du plastique sur les dernières technologies de recyclage et la législation européenne actuelle et à venir, mais aussi de créer des échanges interrégionaux de bonnes pratiques en termes de produits circulaires et de recyclage.

Le XVIe Sommet des Exécutifs de la Grande Région s'est achevé avec le transfert de la présidence à la Sarre qui assurera la présidence du XVIIe Sommet 2019-2020. A cette occasion, le ministre-président du Land de Sarre et futur président du Sommet de la Grande Région, Tobias Hans, a présenté les axes de travail de la présidence sarroise qui sera placée sous le thème « Faire avancer la Grande Région ensemble ».

La Grande Région et le Sommet

La Grande Région est un espace de coopération transfrontalière qui comprend cinq régions dans quatre pays – la Wallonie et la Communauté germanophone belge en Belgique, la Rhénanie-Palatinat et la Sarre en Allemagne, la région Grand Est en France et le Grand-Duché de Luxembourg - et compte plus de 11.6 millions d'habitants.

Située au cœur de l'Europe, la Grande Région est caractérisée par des flux permanents de travailleurs et de consommateurs transfrontaliers et constitue le plus grand marché transfrontalier du travail de l'Union européenne. L'objectif de ce partenariat est d'intensifier la coopération dans tous les domaines de la vie sociale et économique, au bénéfice des synergies d'entreprises, du développement harmonieux des territoires, des partages entre les citoyens et de la qualité de vie de la population.

Piloté par les chefs des Exécutifs des régions partenaires, le Sommet de la Grande Région impulse la coopération transfrontalière. La Présidence du Sommet est exercée à tour de rôle par chaque région pour une durée de 24 mois. Depuis le 1er janvier 2017, la XVIe présidence du Sommet de la Grande Région a été exercée par le Luxembourg. La XVIIe présidence (2019-2020) sera assurée par le Land de Sarre.

Des informations supplémentaires sur la Grande Région et le Sommet peuvent être trouvées sur le site Internet www.granderegion.net.