Viru 75 Joer gouf d'Stad Lëtzebuerg vun den Nazie liberéiert. D'Regierung dofir zesumme mat der Stater Gemeng eng Commemoratiounsfeier organiséiert.

Den 10. September 1944 hunn US-Zaldoten d'Stad Lëtzebuerg besat. Déi däitsch Zaldoten hu sech, ouni sech ze wieren, aus dem Land zeréckgezunn.

Ënnert anerem um Kanounenhiwwel war a Präsens vum Grand-Duc Henri, dem Premier Xavier Bettel an dem Chamberspresident Fernand Etgen eng Gedenkzeremonie, wou Blummen néiergeluecht goufen.

VIDEO: Commemoratioun: Grand-duc a Premier bei der Éiweger Flam
Viru 75 Joer gouf d'Stad Lëtzebuerg vun den Nazie liberéiert. Gedenkzeremonie um Kanounenhiwwel.

Mat enger feierlecher Zeremonie hunn d'Stad an d'Regierung am Cercle op der Plëss un deen historeschen Dag erënnert an engem historesche Gebai. Déi alliéiert Truppe ware viru 75 Joer iwwer d'Lonkecher Strooss bis op de Boulevard Royal komm.

Viru 75 Joer gouf Lëtzebuerg befreit
Viru 75 Joer gouf d'Stad Lëtzebuerg vun den Nazie liberéiert. D'Regierung dofir zesumme mat der Stater Gemeng eng Commemoratiounsfeier organiséiert.

Um Balcon vum Cercle huet de Prënz Félix, dee mat den Alliéierten an d'Stad amarschéiert war, de begeeschterte Lëtzebuerger d'Gréiss vu senger Fra, der Grande-Duchesse Charlotte, iwwerbruecht. Fir d'Stad war et d'Befreiung vu 4 Joer a 4 Méint Terror-Regimm, sot den Dënschdeg de Moien d'Stater Buergermeeschtesch Lydie Polfer.

AUDIO: D'Stater Buergermeeschtesch Lydie Polfer

© Domingos Oliveira / RTL

Schonn e Méindeg den Owend war zu Péiteng eng Zeremonie, wou un de 75. Joresdag vun der Liberatioun erënnert gouf.

De Krich sollt awer am September 1944 net fir d'ganzt Land eriwwer sinn. Ënner anerem den Norden an Deeler vum Oste vum Grand-Duché goufe wärend der Ardennenoffensiv schwéier getraff.
Geschicht soll e gudde Léiermeeschter sinn, dofir wär d'Erënnerung sou wichteg, sot och de Premier Xavier Bettel.

Wäerter wéi d'Fräiheet, déi keng Selbstverständlechkeet ass, soll ee wéi eng olympesch Flam um brennen halen an domadder reesen, sou de Lëtzebuerger Staatsminister.

Schreiwes vum Staatsministère

Xavier Bettel a participé à la commémoration du 75e anniversaire de la libération de la Ville de Luxembourg (10.09.2019)
Communiqué par: ministère d'État / ministère des Affaires étrangères et européennes

La date du 10 septembre 1944, date de la libération de Luxembourg-Ville, est devenue la date symbole de la libération du pays. Pour marquer ce 75eanniversaire, une cérémonie commémorative a été organisée conjointement par le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg et par la Ville de Luxembourg le 10 septembre 2019.

La première partie de cette cérémonie s'est déroulée auprès du monument national de la Solidarité luxembourgeoise situé sur le « Kanounenhiwwel », où fût déposée une couronne de fleurs par S.A.R. le Grand-Duc, en présence du Premier ministre, ministre d'État, Xavier Bettel, du président de la Chambre des députés, Fernand Etgen, du bourgmestre de la Ville de Luxembourg, Lydie Polfer, d'autres autorités nationales et communales, du corps diplomatique accrédité auprès du chef d'État luxembourgeois ainsi que des représentants des associations patriotiques et du Comité pour la mémoire de la Deuxième Guerre mondiale. Ce monument, inauguré en 1971, fut conçu comme lieu de commémoration pour toutes les victimes de la Seconde Guerre mondiale.

Ce moment de recueillement et de mémoire en souvenir de la libération a été suivi par une séance commémorative au Cercle Cité. Lors de son discours, le Premier ministre, ministre d'État, Xavier Bettel a rappelé que « nous vivons dans un pays dans lequel la paix et la liberté sont aujourd'hui devenues la norme. Il est presqu'impossible d'imaginer ce que nos citoyens ressentaient il y a 75 ans, lorsqu'ils ont tout doucement recommencé à espérer, espérer que cette réalité atroce prendrait fin, espérer de retrouver enfin la paix après quatre années sombres et remplies de terreur ». Avant d'ajouter : « Aujourd'hui est un jour de commémoration –souvenons-nous donc de toutes celles et de tous ceux qui ont laissé leur vie pour que nous puissions aujourd'hui vivre en liberté. N'oublions pas le passé. Assurons-nous qu'une telle atrocité ne se reproduira plus jamais. C'est notre devoir, notre responsabilité de nous opposer à l'intolérance, à l'exclusion et à la discrimination – voilà la meilleure manière d'honorer la mémoire des générations précédentes et d'assurer un meilleur futur pour les générations à venir. »

Ana Brnabić, Première ministre serbe actuellement en visite officielle au Luxembourg fût invitée à cette séance de commémoration par le Premier ministre, ministre d'État, Xavier Bettel. « Nous avons l'honneur de compter la Première ministre serbe parmi nous aujourd'hui pour commémorer ce moment clef de notre histoire. Trop souvent nous oublions la souffrance que nos voisins lointains ont vécue lors des Guerres. La population serbe a été fortement touchée et aujourd'hui nous voulons envoyer un signe clair de solidarité : nous partageons cette lourdeur avec vous. », a déclaré le Premier ministre dans son discours.

« Dans les années 1950 et dans un monde après-guerre, la réponse à la terreur était la communauté. Ensemble, nos prédécesseurs ont placé les fondements d'un projet qui nous a apporté la plus longue période de paix que nos pays aient connue –et qui perdure encore aujourd'hui. Ne le prenons pas pour acquis. Jamais. », a conclu le Premier ministre.