D'Transportfirma Magetralux gouf e Mëttwoch vum LCGB schaarf attackéiert, en Donneschdeg de Moie weist d'Firma d'Beschëllegungen all vu sech.

Eng Rei Salariéen hätte wëllen Iwwerstonne bezuelt kréien a wiere virun d'Aarbechtsgeriicht gaangen. Magetralux seet awer, déi extra Suen hätte se net zegutt an dat hätt een dem LCGB och genee erkläert.

Zu kengem Ament hätt ee Salariéë gezwongen hir Plainten zréckzezéien. Menacen, Aschüchterungen a Chantage géif et an hirer Firma net ginn.

Schreiwes vun der Directrice vu Magetralux

« La société Magetralux conteste formellement et énergiquement les allégations portées par le LCGB dans son communiqué de presse de ce jour à RTL. Plusieurs salariés ont déposé des requêtes auprès du Tribunal du Travail pour solliciter le paiement d’heures supplémentaires, mais qui sont contestées par la société. Les raisons du refus de ce paiement ont été largement exposées au LCGB et seront exposées une nouvelle fois devant le Tribunal du Travail qui aura pour mission de trancher les litiges.

A aucun moment, la société Magetralux n’a demandé aux salariés de retirer leurs requêtes. La société Magetralux prend à cœur les intérêts de ses salariés et ne les a jamais confronté à des menaces, intimidations ou encore chantage.

Concernant les 3 licenciements AVEC PREAVIS, la procédure est toujours en cours et les affaires ne sont pas portées devant un tribunal à ce jour.

La société Magetralux est toujours ouverte à la discussion et se tient à disposition des acteurs sociaux, mais ne peut tolérer qu’on compare ses affaires d’heures supplémentaires avec des affaires où il est fait état de fraude sociale ou encore de traite des êtres humains. »