D'Autorisatioun hat den Ëmweltministère den 11. Januar dëst Joer ausgestallt. Beim Ieselsstall zu Iechternach gouf sech de Parqueten no dru gehalen.

Esou heescht et an engem gemeinsame Communiqué vun de Parqueten aus der Stad a vun Dikrech.
Et geet hei ëm den Ieselsstall, deen den Eltere vun der Ministesch Carole Dieschbourg gehéiert a viru puer Woche vill am Gespréich war.

De Parquet aus der Stad koum zur Conclusioun, datt déi Elementer, déi der Justiz bekannt sinn, keng "Enquête préliminaire" justifizéieren, fir d'Konditiounen ze beliichten an deenen, d'Autorisatioun ausgestallt gouf. 
 
De Parquet vun Dikrech war mat der Fro befaasst ginn, op de Stall konform zur Autorisatioun vun 2003 war, ier en zejoert vum Héichwaasser zerstéiert gouf. An där Autorisatioun war festgehale ginn, datt de Stall op de plakege Buedem misst opgeriicht ginn, um Enn soll en awer op eng Bëtongsdall gesat gi sinn.

Do kënnt de Parquet zur Conclusioun, datt d'Justiz hei net méi kann aktiv ginn, well d'Verjärungsfrist ofgelaf ass.

De Communiqué vun der Parqueten vun Dikrech an aus der Stad

Communiqué de presse conjoint des parquets de Diekirch et de Luxembourg relatif à un abri pour bétail à la « Specksmillen » près d’Echternach

(02.12.2019)

Le parquet de Diekirch confirme avoir été saisi d’une information reçue en application de l’article 23 du Code de procédure pénale concernant la non-conformité d’un abri pour bétail aux prescriptions de l’autorisation délivrée par le Ministère de l’Environnement le 26 mai 2003, en ce que la construction aurait été érigée sur une dalle en béton alors que l’autorisation pose la condition d’une construction sur sol nu.  Après analyse, le parquet de Diekirch est arrivé à la conclusion, qu’à supposer établis les faits concernant l’abri pour bétail visé par l’autorisation du 26 mai 2003 entretemps détruit, ils ne peuvent plus faire l’objet d’une poursuite pour cause d’extinction de l’action publique par prescription.  Quant à la construction du nouvel abri pour bétail, il n’existe aucun indice que celui-ci ne serait pas conforme à l’autorisation délivrée par le Ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement durable en date du 11 janvier 2019.

Le parquet de Luxembourg de son côté est arrivé à la conclusion que les éléments portés à sa connaissance ne justifient pas qu’une enquête préliminaire soit déclenchée pour éclairer les conditions dans lesquelles cette autorisation du 11 janvier 2019 a été émise.

Les parquets de Diekirch et de Luxembourg ont partant classé ce dossier sans suites pénales.