D'Inspection du travail et des mines kritt Verstäerkung. En Donneschdeg goufen 8 nei Inspektere vereedegt.

D'Inspection du travail et des mines hat virun enger Zäit annoncéiert, datt personell géing opgestockt ginn. Um Donneschdeg goufen an deem Sënn 8 nei Aarbechtsinspektere vereedegt.
Dëse Rekrutement schreift sech an an d'Restrukturatioun vun der ITM. Et wier evident, datt d'Verwaltung un d'Realitéite vun haut misst ugepasst ginn, heescht et an engem Communiqué.

Am Grand-duché gëtt et den Ament ronn 420'000 Salariéen

Offiziellt Schreiwes

Neuf assermentations à l’ITM (05.12.2018)

Communiqué par: Inspection du travail et des mines (ITM)

Le ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Économie sociale et solidaire, Dan Kersch, en présence du directeur de l’ITM, Marco Boly, a procédé ce jeudi à l’assermentation de neuf fonctionnaires, dont huit nouveaux inspecteurs du travail.

Lors de la cérémonie officielle, huit personnes ont reçu leurs nouveaux titres afin d’exercer leur fonction en tant qu’inspecteurs du travail. Ces assermentations s’inscrivent pleinement dans la restructuration de l’ITM en vue de promouvoir l’efficacité, l’efficience et garantir l’exécution et l’application de ses différentes missions.

Notre économie compte aujourd’hui plus de 420.000 emplois salariés. La nécessité d’adapter les effectifs de l’ITM à ces nouvelles réalités du monde de travail est une évidence. Cela passe par le recrutement de nouveaux inspecteurs de travail et leur formation.

Depuis l’année 2015, des efforts considérables ont été effectués pour pouvoir recruter davantage d’inspecteurs du travail. En 2019, il a été permis à l’ITM de continuer sa politique de recrutement, 35 postes ont été pourvus. Cette politique de recrutement va se poursuivre également en 2020!

L’ITM pourra ainsi contribuer au développement d’une culture de prévention, de sensibilisation et de coopération en matière de conditions de travail. Cela permet de renforcer la sécurité et la santé des salariés, mais aussi de garantir des conditions de travail décentes pour les salariés et les entreprises, de lutter contre les fraudes et abus et donc contre le dumping social.

Avec un monde du travail toujours plus complexe, la bonne préparation des inspecteurs du travail est encore plus nécessaire. L’objectif est d’avoir des inspecteurs du travail mieux formés et mieux préparés aux défis de demain.